A 11:16 dans SFR, TV

BFM Business veut aussi faire payer les opérateurs télécoms

25
OCT
2017
Partager cette actu sur :

BFM Business ne veut plus se contenter de la publicité pour alimenter ses activités. Elle souhaite faire payer sa présence dans les bouquets des opérateurs.

FacebookTwitterGoogle+

BFM Business veut être rémunéré par les opérateurs, même SFR AlticeAprès TF1 et M6, c’est au tour de la chaîne d’actualité économique de la galaxie Altice de réclamer une contribution financière aux opérateurs télécoms. Argument d’Alain Weill, patron de la branche médias du groupe, relayé par Les Echos : BFM Business est une chaîne gratuite diffusée uniquement dans le cadres des bouquets Internet et satellite des opérateurs télécoms. Une exposition relativement restreinte qui réduit d’autant les recettes qu’elle peut tirer de la publicité. Et qui justifie aux yeux des dirigeants d’Altice le versement d’un écot par les différents distributeurs de la chaîne.

SFR Altice prêt à payer

Une doléance qui pourrait faire sourire, alors que le groupe, comme les autres opérateurs, refuse de se plier à des exigences similaires formulées au printemps dernier par TF1. Rien à voir, balaie-t-on chez Altice, car la chaîne de groupe Bouygues jouit d’une exposition beaucoup plus large, hors offres Internet, qui lui garantit des revenus publicitaires confortables. Et réclame une rémunération supplémentaire pour des services associés (replay, start-over…), contrairement à BFM Business. SFR-Altice serait ainsi prêt à apporter ce soutien supplémentaire à la chaîne éco si les autres opérateurs jouent le jeu, a expliqué Alain Weill.

Qu’elle aboutisse ou non, l’initiative d’Altice Médias constitue une nouvelle illustration du déplacement de la valeur des tuyaux vers les contenus. Et surtout de la question de leur monétisation, à l’heure où une part croissante des investissements publicitaires sont captés par d’autres écrans que celui de la TV. Reste à savoir le montant que les opérateurs seront prêts à débourser pour ces contenus de niche, qui plus est si ces initiatives viennent à se multiplier…

L'article des Echos

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus