A 11:16 dans Nouvelle-Aquitaine, RTTH

Charente : le WiMax d’Alsatis en panne, le THD radio de Nomotech en embuscade

6
NOV
2017
Partager cette actu sur :

Ça barde en Charente, où le WiMax d’Alsatis est en panne depuis début novembre tandis que Nomotech s’apprête à prendre le relais sur la 4G fixe.

FacebookTwitterGoogle+

Charente : panne sur le réseau AlasatisPrivés d’Internet depuis plusieurs jours, les habitants de plusieurs zones blanches de Charente font part de leur ras-le-bol dans les colonnes de La Charente Libre. Depuis le 1er novembre, une panne départementale prive ainsi de connexion quelque 1 500 foyers tributaire du réseau WiMax déployé par Alsatis. Ce alors que l’opérateur leur a annoncé il y a quelques semaines seulement une hausse de tarif de 10 euros pour pallier la suppression de la subvention accordée par le département, via le syndicat mixte Charente Numérique. Tout en laissant planer le risque d'une possible extinction pure et simple du réseau sur certaines zones en raison de ces moyens revus en baisse.

Mauvaises ondes

Une initiative peu appréciée des élus du département, qui évoquaient dans la presse un « chantage », quand Alsatis parlait « continuité de service » en attendant la « transition ». Car en juin dernier a été retenu un nouveau prestataire, Nomotech, à la faveur d’une offre presque moitié moins élevée. Des engagements « incohérents avec la réalité », a tenté de faire valoir Alsatis devant le tribunal administratif cet été, sans succès. Le tout dans un climat plus que tendu entre les deux sociétés.

Nomotech prépare le RTTH

Dans ce contexte, la récente panne du réseau Alsatis pourrait achever de convaincre les Charentais concernés de migrer vers Nomotech, qui met évidemment tout en œuvre pour récupérer les mécontents. Par exemple, via une offre satellitaire provisoire sous la marque Ozone, avant de migrer sur le futur réseau, expliquait l'opérateur en septembre. Rappelons que la Charente est l’un des départements sur lequel Nomotech indique expérimenter des connexions très haut débit radio fixe via le TD-LTE, en attendant l’ouverture des fréquences dédiées promises par l’Arcep….

L'article de La Charente Libre

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus