A 16:28 dans Fibre optique

Fibre entreprise : les opérateurs alternatifs haussent le ton contre Covage

23
FEV
2018
Partager cette actu sur :

L’AOTA réclame la suspension des subventions publiques aux RIP attribués à Covage. L’association pointe les « nombreuses difficultés » rencontrées par les opérateurs de détail du marché entreprises sur ces réseaux.

FacebookTwitterGoogle+

aotaLa neutralité des opérateurs d’infrastructure de réseaux publics : un cheval de bataille enfourché depuis plusieurs mois déjà par l’Association des opérateurs alternatifs (AOTA). Qui l’avait conduite, en septembre dernier, à alerter les opérateurs d’infrastructure et l’Arcep sur des faits de discrimination observés par les « petits » opérateurs du marché de la fibre entreprise.

Covage dans le collimateur

L’initiative n’ayant pas suscité de réaction de la part de Covage, l’AOTA passe aujourd’hui à la vitesse supérieure : appelant l'Arcep, l'Etat et les autorités délégantes à « réagir au plus vite », elle demande aux services de l’Etat rien moins qu’une « suspension des subventions aux RIP attribués à l’opérateur d’infrastructure », faute de clarification et d'« engagements contractuels »  sur un certain nombre de points.

A l’appui de cette demande, une liste de griefs portant notamment sur « d’importants retards de production sur des services FttO ou d’incidents techniques particulièrement longs » ainsi que sur un certain nombre de pratiques anti-concurrentielles remontées par les membres de l’AOTA.

Celles-ci ont notamment trait à l’information parcellaire que délivrerait l’opérateur sur les acteurs du marché de détail. Ou encore des pratiques consistant à « sauter un intermédiaire » via la « vente par les DSP Covage de services à la sphère publique sans passer par des opérateurs de détail » ou la « recommandation discrète à certaines sociétés ou groupements de se déclarer opérateur pour acheter directement des services à Covage ».

Nous avons contacté Covage pour connaître la position de l'entreprise, sans succès pour l'instant.

Le communiqué de l'AOTA

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus