Fibre en Savoie : Covage met la main sur Fibréa

13
JUIN
2018
Partager cette actu sur :

L’opérateur d’infrastructure a annoncé l’acquisition de la société locale Fibréa. Cette dernière déploie des réseaux de fibre passifs sur certaines communes du département.

FacebookTwitterGoogle+

fibre covage savoieCovage a annoncé le 7 juin dernier l’acquisition de Fibréa, filiale de la Société d’économie mixte locale Soréa. Cette dernière cède sa participation majoritaire (67%) à l’opérateur, qui partagera l’actionnariat avec les collectivités, SFTRF et Ambition Télécom et Réseaux.

Rôle de Fibréa : la création de réseaux passifs (fibre noire) pour accueillir les opérateurs locaux et nationaux. Soit près de 500 km qui sillonnent la Maurienne, la Tarentaise et la Combe de Savoie. Avec cette opération, Covage renforce sa présence sur la région Auvergne Rhône Alpes où s’activent déjà ses filiales Grand Lyon THD, Clermont Communauté Networks et Tutor Haute-Savoie. Cette dernière étant chargée d’exploiter le réseau d’initiative publique porté par le SYANE, sur lequel 130 000 prises doivent être déployés à horizon 2019.

L'AMEL de la Savoie en ligne de mire ?

Avec Fibréa, c’est donc un actif très intéressant dont s’empare Covage – sous réserve de l’approbation de Bercy – notamment dans la perspective d’un déploiement sur l’ensemble du département. Un projet qui fait l’objet d’un Appel à manifestation d’engagement local (AMEL), lancé au printemps par le conseil départemental, pour le déploiement de 250 000 prises. Ce en remplacement d’une DSP contractée avec Axione, puis résiliée l’an dernier par les élus savoyards.

Ces derniers avaient alors invoqué la responsabilité de Fibréa dans le capotage du projet, sans toutefois trop déplorer l’économie de 133 millions d’euros ainsi réalisée. Le conseil départemental a finalement choisi la solution d’une opération à zéro euro dans le cadre de l’AMEL, que le gouvernement devra définitivement valider cet automne. Avec, donc, un opérateur d’ores et déjà solidement ancré sur son territoire…

Consulter le communiqué de Covage

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus