A 13:32 dans Fibre optique, Mobile

Mission d’information THD : les députés veulent le 100% fibre dès 2025

22
SEP
2017
Partager cette actu sur :

Les conclusions de la mission d’information sur le THD seront présentées mercredi prochain. Parmi ses préconisations : un coup d’accélérateur sur le mobile et le 100% fibre en 2025.

FacebookTwitterGoogle+

Les députés Laure de la Raudière (LR) et Eric Bothorel (REM) dévoileront mercredi prochain les conclusions de la mission d’information « flash » sur la couverture numérique du territoire, conduite par la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale. Un travail qui s’appuie notamment sur les auditions menées ces dernières semaines auprès des différents acteurs du dossier. A la clé : 20 propositions, qui seront dévoilées mercredi 27 septembre.

100% fibre optique en 2025

Première ambition soulignée par les co-rapporteurs, dans la présentation de la conférence de presse relayée par Contexte Numérique : un « engagement ferme de déployer la fibre optique sur 100% du territoire à l’horizon 2025 ». Objectif qui dépasse donc l’horizon du plan France THD, lequel est borné par l’échéance 2022 et le 100% THD (30 Mb/s minimum).

Un cheval de bataille enfourché de longue date par Laure de la Raudière, qui aimerait que « tout le monde se mette dans la tête que la fibre pour tous est possible », rappelait-elle récemment dans un entretien à La Tribune. Ce qui la conduit à s’interroger, dans le rapport co-écrit avec Eric Bothorel, sur l’impact potentiel des technologies alternatives auxquelles il faudra recourir pour apporter du très haut débit partout d’ici 5 ans.

Limites du THD sans fibre

« Le résultat final intégrera des mix technologiques, parce qu’en 2022 il n’y aura pas de la fibre partout », expliquait ainsi le député REM sur BFMTV il y a quelques jours. « La question que l’on se pose dans le rapport, sans pour autant donner des directives, c’est de faire l’inventaire aujourd’hui, des technologies existantes, et de voir en quoi cela pourrait limiter en termes d’usages ». Les performances d’une 4G mobile ne sont pas les mêmes que celles de la fibre, ce qui pourrait ralentir, au moins temporairement, l’innovation au service des particuliers, des entreprises et des collectivités dans les territoires, craignent en effet les députés.

« Urgence absolue » sur la couverture mobile

Les co-rapporteurs de cette mission flash annoncent aussi qu’ils insisteront sur « le renforcement sensible des obligations des opérateurs » en matière de couverture mobile. Qui doivent répondre à deux impératifs : celui dicté, d’une part, par « l’urgence absolue d’une couverture ‘voix et SMS’ partout » - un point sur lequel vient également d’appuyer l’Arcep en publiant ses nouvelles cartes de couverture mobile. Tout en se conformant à « l’exigence d’un accès rapide au très haut débit mobile via la 4G à l’horizon 2020 », notamment formulé par le président de la République avant l’été.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus