A 16:50 dans RTTH

Zones blanches Internet : la région Bourgogne Franche Comté lance son offre THD Radio

29
JAN
2018
Partager cette actu sur :

Première réponse aux usagers en panne de débit en zone rurale : le lancement en Bourgogne Franche-Comté de Rcube THD, réseau radio à 30 Mb/s.

FacebookTwitterGoogle+

L’expérimentation était menée depuis près d’un an sur des fréquences libérées à titre exploratoire par l’Arcep (bandes 3,4/3,5 GHz). Elle a débouché la semaine dernière sur le lancement du réseau « Rcube THD » en Bourgogne Franche-Comté. Objectif : apporter du très haut débit en zone rurale en recourant à la 4G fixe, qu’on préfère désormais désigner sous le vocable de THD Radio. Histoire de ne pas la confondre avec les box 4G que les opérateurs mobiles vont être amenés eux aussi à disséminer dans les campagnes pour y améliorer le débit fixe, comme l’a récemment indiqué le régulateur. Deux solutions pour une même ambition : apporter un débit digne de ce nom aux foyers et entreprises mal desservies, en attendant l’arrivée de la fibre optique d’ici quelques années.

Trois opérateurs dès février

Ici, il s’agit donc bel et bien d’un réseau dédié au très haut débit fixe (30 Mb/s), évolution du réseau WiMax exploité par Axione pour le compte de la région depuis 2015. Il sera en mesure d’accueillir dès le mois de février les offres commerciales des opérateurs Nordnet, Alsatis et Ozone à destination du grand public et des entreprises, apprend-on dans L’Yonne Républicaine. Ce sur les départements où Rcube THD a été déjà été déployé : l’Yonne, la Saône-et-Loire et la Côte-d’Or.

L’opération a nécessité un investissement de 8 millions d’euros, sur les deniers de la collectivité. Qui n’avait pas manqué, dans sa réponse à la consultation de l’Arcep sur le THD Radio, de souligner « l’absence de soutien à cette technologie par le plan France THD », fragilisant ainsi « l’équilibre économique du réseau radio régional ».

Une équation financière sans doute examinée de près dans le Jura, le Doubs, la Haute-Saône et la Nièvre. Sur ces territoires, une extension « est en cours d’étude avec les conseils départementaux concernés », indique en effet la région dans son communiqué.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus