A 13:16 dans Culture

On a lu : « Internet et les réseaux sociaux : que dit la loi ? »

31
JUIL
2015
Partager cette actu sur :

Facebook peut-il faire ce qu’il veut avec vos données ? Peut-on insulter impunément son employeur sur les réseaux sociaux ?
Fabrice Mattatia a écrit « Internet et les réseaux sociaux : que dit la loi ? » pour répondre à ces interrogations. Un livre à mettre entre toutes les mains.

FacebookTwitter

Un sujet qui vous parlera forcément

A l’heure où la loi sur le renseignement déchaîne les passions au sein du Parlement et où l’Hadopi se félicite d’atteindre les millions d’avertissements envoyés aux pirates, l'ouvrage de Fabrice Mattatia est d’une actualité brûlante. En témoigne d’ailleurs l’énumération de mots clés en quatrième de couverture, qui sont autant d’échos aux unes des journaux : « Neutralité du net, Liberté d’expression, Données personnelles, E-réputation, Réseaux sociaux, téléchargement illégaux et Hadopi… ».

Un ouvrage ambitieux

L’ouvrage affiche clairement son projet d’être une « référence pour tout internaute », en offrant des explications claires sur les droits et les devoirs de tout un chacun sur Internet. Ce livre s’adresse à tous, quotidiennement, mais porte sur un sujet complexe : le droit.

Fabrice Mattatia, un expert du web

Il faut avouer que Fabrice Mattatia est un interlocuteur privilégié : ancien conseiller de la secrétaire d’État au numérique, polytechnicien, docteur en droit et aujourd’hui expert en confiance numérique, l’auteur intervient également dans de nombreuses universités pour diffuser ses connaissances.

« La loi s’applique aussi sur Internet »

Entre les faits divers d’usurpation d’identité sur Internet, la diffusion du téléchargement illégal, les injures et diffamations qui pullulent sur les réseaux sociaux et les forums, Internet est pour beaucoup d'entre nous assimilé à une zone de non droit. Et pourtant, le droit s’applique sur la toile comme dans la réalité.

Quand vous cochez « J’ai lu les conditions d’utilisation et je les accepte », savez-vous que vous appliquez un précepte de plus de 1 800 ans qui implique « qu’on ne peut être accusé d’avoir trompé quelqu’un qui sait à quoi il s’engage et qui l’accepte » ? L’ouvrage nous enseigne qu’Internet n’a pas chamboulé les fondements juridiques : et c’est tant mieux, « car une loi efficace est une loi qui vaut partout et de tout temps, plutôt que d’être spécifique à un état de la technologie ou à une situation donnée ».

Des thématiques intéressantes au traitement clair et complet

Fabrice Mattatia parvient à rendre accessibles les sujets qu’il traite. Son ouvrage est divisé en huit parties, considérées par l’auteur comme les entrées les plus pertinentes pour les internautes. Sont abordés tour à tour : la liberté d’expression sur Internet, la question de la responsabilité, le problème des données personnelles, le sujet de la e-réputation, la question des droits d’auteurs, celle des transactions en ligne, la place d'Internet dans la vie professionnelle et enfin la cyber-criminalité.

Des mises en situations indispensables

Nous avons surtout apprécié la qualité de mise en page que l'on retrouve dans les ouvrages des éditions Eyrolles qui rend la lecture la plus agréable possible. Le néophyte s'y retrouve grâce aux encadrés, points de vue de spécialistes, cas concrets et conseils de lecture. C’est bien souvent en lisant les conséquences réelles de certaines lois que l’on saisit le mieux leur importance.

Max Schrems et ses 1 222 pages de données personnelles recueillies par FacebookPar exemple :

Max Schrems, un étudiant autrichien, a reçu 1 222 pages de PDF en demandant à Facebook l’intégralité des données le concernant. Un bon moyen de prendre conscience de l'importance et de la valeur des données personnelles sur Internet.

Rendre tangible le virtuel d’Internet et l’abstraction du droit, voilà le tour de force de l’ouvrage de Mattatia.

 Des questions simples, des réponses compliquées

Toutefois, on regrette certaines digressions notamment dans le cas où un problème à première vue simple nécessite une vingtaine de pages d’explications. On aurait aimé, à la fin de l’ouvrage, une liste des délits et des lois qui leurs sont relatifs, ce qui aurait complété l’aspect « guide pratique » de l’ouvrage. Un résumé des points clés de la thématique abordée à chaque fin de chapitre permettrait également au lecteur de ne pas avoir l’impression de se perdre dans les détails de chaque jurisprudence et cas particulier.

On a apprécié :

  • Probablement le premier et le seul ouvrage en France sur le sujet, c'est une réussite inédite.
  • Une vulgarisation réussie : rappeler que le droit s’applique aussi sur Internet est indispensable.
  • La volonté de rendre la lecture fluide et vivante en intégrant de multiples encadrés destinés à faciliter la compréhension pour le profane.
  • Des entrées choisies et pertinentes, pour que les lecteurs puissent choisir le sujet qui les intéresse le plus.

On a moins aimé :

  • L’absence de bibliographie à la fin de l’ouvrage
  • L’absence de reprises synthétiques en fin de chapitre
  • Le choix du titre : « Internet et les réseaux sociaux : que dit la loi ? » : il faut bien noter que l’ouvrage ne parle pas exclusivement des réseaux sociaux. A notre sens, c’est tant mieux, mais pour les personnes qui espéraient ne parler que de Facebook, Twitter et consorts, sachez que ce ne sera pas le cas.

Notre avis : Un ouvrage de référence bien conçu qui vous sera forcément utile … Doit-on vous rappeler que nul n’est censé ignorer la loi ?

Ce livre est disponible en libraire et sur le site des éditions Eyrolles, au format numérique (8.99€) et papier (12.90€).

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus