L’Arcep recense 4,2 millions d’abonnés très haut débit

Partager cette actu sur :

L’Arcep publie son rapport annuel sur les connexions fixes. L’ADSL recule, le très haut débit croit fortement, que ce soit en nombre d’abonnés ou sur le déploiement. L’année 2015 est celle du réel lancement du très haut débit en France. Au total ce sont plus de 4,2 millions de personnes qui profitent du très haut débit.

FacebookTwitter

Serait-ce la fin de l'ADSL ? A la vue des derniers chiffres publiés par l'Arcep on peut se le demander. Même si l'extinction du réseau cuivre n'est pas pour tout de suite, la perte d'utilisateurs est inexorable. La fibre optique (FTTH et HFC) le supplantent petit à petit dans les foyers français. Après un démarrage discret, les opérateurs investissent et communiquent de plus en plus sur ces technologies y voyant un relais de croissance. De surcroît SFR, Bouygues Telecom et Free veulent saisir l'occasion de rebattre les cartes face à l'ultra-domination d'Orange sur l'ADSL. Est-ce vraiment le cas ? Revue de détail.

500 000 abonnés ADSL en moins, plus 1,3 million au très haut débit

L'année 2015 a vu de nombreux abonnés basculer du haut débit, limité à 20 Mb/s, au très haut débit avec des connexions supérieures à 30 Mb/s. Ainsi le réseau cuivre a perdu près d'un demi-million de clients l'année dernière, voyant le nombre de foyers équipés passerde 22,5 à 22 millions.

Dans le même temps le nombre d'abonnés au très haut débit a cru de 1,3 million. Parmi eux 500 000 ont opté pour une connexion FTTH, le reste sur des technologies câble (FTTLA) + 300 000, ou sur du VDSL2 (débit supérieur à 30 Mb/s) + 500 000.

Si la part des abonnés haut débit sur le réseau cuivre diminue, d'autres technologies haut débit comme le câble (inférieur à 30 Mb/s), le Wi-Fi ou l'internet par satellite ont la faveur des Français. En 2015, ces solutions alternatives enregistrent une progression de 7,8% soit 40 000 abonnés en un an.

1,4 million d'abonnés au FTTH

L'accélération du FTTH est notable. Alors que ces dern, le dernier trimestre 2015 a vu près de 200 000 français s'abonner au FTTH pour un total de 1,4 million, un chiffre en progression de 53% sur un an. Il faut dire que le déploiement et la communication des opérateurs s'intensifient. En outre des nouveaux usages exigeants d'importants débits se développent en parallèle comme la 4K, le multi-écrans ou les jeux en réseau.

4,2 millions d'abonnés très haut débit

Au total ce sont plus de 4,2 millions de personnes qui profitent d'un accès très haut débit. Et la marge de progression est énorme puisque seulement 29% des foyers éligibles à une offre très haut débit y ont souscrite. C'est malgré tout une progression de 7 points sur un an. Une forte croissance qui conforte les opérateurs dans leur stratégie de faire basculer leurs clients sur ces nouveaux réseaux.

obs-hd-thd-abonnement-t4-2015

14,5 millions de lignes très haut débit

L'Arcep fait également le point sur le déploiement des différentes technologies fixes sur le haut et le très haut débit. Alors que 30,2 millions de lignes cuivres sont éligibles au haut débit, ce sont désormais près de la moitié (14,5 millions) qui ont accès à au moins une technologie en très haut débit. : fibre jusqu'à l'abonné (FTTH), Fibre avec terminaison coaxiale (HFC) et VDSL2.

9,4 millions de prises supérieures à 100 Mb/s

En ce qui concerne les débits supérieurs à 100 Mb/s, seulement possibles via le FTTH ou le câble, le nombre de foyers éligibles s'établit à 9,4 millions. Sur ce total, 7 millions sont équipés d'une prise FTTLA  et 5 559 000 sont équipés d'une prise en fibre optique. Le nombre de prises câble capable de délivrer un tel débit permet une croissance de 16% du nombre de clients en 2015 grâce à la modernisation du réseau par SFR. Enfin, 1,2 million de personnes supplémentaires ont eu accès au très haut débit via le VDSL2. Tout en sachant qu'un même foyer peut être éligible à plusieurs technologies très haut débit.

obs-hd-thd-deplmnt-t4-2015-01

Quelle différence entre le câble et la fibre optique ?

Pour le très haut débit, deux technologies s'affrontent :

  • la fibre optique (FTTH) : elle est choisie par la quasi-totalité des opérateurs, elle relie de bout en bout le foyer de l'abonné au réseau de l'opérateur
  • le câble (FTTLA) : la connexion est constituée d'une fibre optique jusqu'au bas de l'immeuble et du bas de l'immeuble à leur appartement via un câble coaxial

700 000 prises FTTH pour les réseaux d'initiatives publiques (RIP)

On note que sur les 5 559 000 prises FTTH, 2 189 000 se situent hors des zones très denses qui correspondent à des agglomérations supérieures à 250 000 habitants. La fibre optique commence donc à bien émerger dans les zones moyennement et peu denses. Aujourd'hui, le parc appartenant à des réseaux d'initiatives publiques (RIP) prend de l'ampleur avec près de 900 000 prises à fin 2015.

Les RIP sont des réseaux, sous délégation de service public, entre des collectivités territoriales avec des opérateurs d’infrastructures comme Altitude Infrastructure, Axione, Covage et Tutor.

obs-hd-thd-deplmnt-t4-2015-05

Fibre optique : une victoire par KO d'Orange

La fibre optique, les opérateurs s'en gargarisent mais les faits sont bien différents. Sur les 5,6 millions de prises FTTH déployés fin 2015, plus de 4 millions l'ont été par Orange. L'opérateur historique, leader sur le fixe et le mobile, investit plus que l'ensemble de ses concurrents : 3 milliards d'euros d'ici à 2018.

Fibre optique : le nombre de clients et la déploiement s'accélère

Free semble avoir arrêté tout investissement dans la fibre, quant à Bouygues Telecom, l'opérateur est occupé par les négociations en vue de son rachat par Orange. SFR, tout en continuant à déployer de la fibre optique jusqu'à l'abonné, préfère se concentrer sur son réseau HFC. Cette situation laisse un boulevard à Orange pour déployer sa propre infrastructure.

Une stratégie payante puisque Orange revendique 1 million d'abonnés en fibre optique sur les 1,4 million existants.

Ce qu'il faut retenir :

  • 30,2 millions de foyers
  • 22,6 millions de foyers reliés en ADSL
  • 4,3 millions d'abonnés très haut débit
  • 2,9 millions d'abonnés câble
  • 1,4 million de clients fibre optique
    • 1 million de clients fibre optique Orange
    • environ 400 000 clients fibre optique SFR (estimations)
    • 100 000 clients fibre Free
    • 25 000 clients fibre optique Bouygues Telecom
  • 500 000 clients via le Wi-Fi, le câble (inférieur à 30 Mb/s) et le satellite
  • 14,5 millions de prises très haut débit
    • 5,6 millions de prises fibre optique
    • 8,9 millions de prises câble
  • 900 000 prises fibre optique pour les réseaux d'initiatives publiques (RIP)
  • 5,1 millions de prises très haut débit avec un débit inférieur de 100 Mb/s
  • 9,4 millions de prises très haut débit avec un débit supérieur à 100 Mb/s

Si vous voulez connaître votre éligibilité à la fibre optique, au câble, au VDSL2, à l'ADSL, rendez-vous sur Degrouptest.com ou appelez nos téléconseillers au 0 805 690 230.

N'oubliez pas également notre comparateur d'offres très haut débit Bonabo.fr qui vous permettra de choisir celle qui vous correspond le mieux ou appelez un conseiller 0 805 690 231.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus