A 16:07 dans Dossier, Dossier

[Interview] Martin Péronnet, DG Monaco Telecom : « Xavier Niel nous a apporté une rigueur et une vision technique »

17
JAN
2017
Partager cette actu sur :

Monaco Telecom est un petit opérateur avec de grandes ambitions. Mobile, fixe, international, data-center, rachat par Xavier Niel, l’opérateur fait le point sur ses activités et ses nombreux projets. L’occasion de rencontrer Martin Péronnet, son directeur général. Entretien.

FacebookTwitterGoogle+

[Interview] Martin Péronnet, DG Monaco Telecom : « Xavier Niel nous a apporté une rigueur et une vision technique »

Monaco Telecom est un petit opérateur a l'échelle de l'Europe avec 35 506 clients mobiles, 18 096 clients fixes et 6 000 clients entreprises. Ce qui ne l'empêche pas d'afficher des projets ambitieux. Ainsi, il souhaite proposer la meilleure qualité de service possible à ses abonnés dans un pays où les obstacles, géographiques et urbanistiques, sont nombreux.

Présent également à l'international, l'opérateur de la Principauté a la volonté de poursuivre son développement dans le rôle d'accompagnateur d'opérateurs étrangers mais aussi apporter des solutions aux entreprises monégasques dans les solutions de data-center et de cloud.

Depuis 2014, Xavier Niel, PDG d'Iliad/Free, est devenu l'actionnaire principal de l'opérateur avec 53% des parts, via sa holding personnelle NJJ Capital. Quels ont été les changements apportés par le trublion des télécoms ? Vers quelle direction mène-t-il Monaco Telecom ?

Rencontre avec Martin Péronnet, directeur général de l'opérateur depuis 2009.

[Interview] Martin Péronnet, DG Monaco Telecom : « Xavier Niel nous a apporté une rigueur et une vision technique »

DegroupNews : En décembre 2016, vous avez lancé une nouvelle box, baptisée LaBox. Comment a-t-elle été conçue ?

Martin Péronnet, directeur général de Monaco Telecom : Les box, ça suit un cycle. Premièrement, nous avions une box existante qui était en fin de vie ; deuxièmement, à l'arrivée de Xaviel Niel, on avait décidé d'établir tout un plan DOCSIS 3.0 pour offrir à tous nos clients jusqu'à 1 Gb/s de débit, ce qui a été réalisé dans le courant 2016. Nous avons la chance que Monaco soit très bien câblé, tout le souterrain est en fibre optique apportant un réseau de qualité. La conclusion normale était de faire une « onebox » complète qui fasse Internet, téléphonie et télévision.

Dans la façon de la concevoir, ce qui a été intéressant, c'est que Monaco est une petite communauté. Nous avons le retour des uns et des autres assez rapidement. La priorité principale des clients était que nous réglions des problèmes ergonomiques (la veille profonde par exemple), ce qui a été inclus dans le cahier des charges pour avoir un confort d'utilisation complet pour les clients, notamment sur la télécommande et l'écran sur le devant de la box.

Sous l'impulsion de Xavier Niel, on voulait également lancer ce qui se fait de mieux en matière technologique : la dernière génération de chipset, supporter la 4K (UHD) de façon native avec un très bon confort d'usage, le nombre de tuners nécessaires pour pouvoir faire du picture-in-picture, etc. Le but est d'avoir, d'un point de vue hardware, quelque chose de robuste et en même temps qui incorpore ce qui se fait de mieux actuellement pour permettre les usages d'aujourd'hui et de demain.

Le cahier des charges a été conçu en interne puis on a travaillé avec Sagemcom en tant qu'intégrateur.

DegroupNews : Avez-vous déjà des retours des clients possédant LaBox ?

Martin Péronnet : Nous avons lancé LaBox d'une façon originale, c'est-à-dire très progressivement. Nous avons mis la box dans les mains d'ambassadeurs qui sont des personnels de Monaco Telecom, vivant dans la Principauté et qui nous ont aidé à déboguer. Au début, évidemment, un programme de ce genre c'est extrêmement complexe à finaliser. Ils ont fait un gros travail et ont été patients notamment vis-à-vis de leur famille.

Une fois que nous avons été prêts, nous l'avons ouvert à quelques clients extérieurs à raison de un par jour, pour repérer les divers problèmes techniques et tester tous les aspects parcours client pour ne pas rencontrer par la suite d'autres problèmes en élargissant à d'autres abonnés.

Cette phase là s'étant bien déroulée, nous avons élargi assez rapidement notre base à partir de mi-novembre et le bouche-à-oreilles a pris le relais alors que nous n'avions absolument pas communiqué. Au lancement officiel, à la mi-décembre, nous étions déjà quasiment à plein régime en terme de vente.

Désormais, environ 12-13% du parc de clients a déjà migré vers la nouvelle box. Aujourd'hui, la question qui se pose pour nous est de gérer tout le cycle de l'expérience au niveau de l'installation. Nous avons des exigences de mises en service qui sont très rapides, il faut que nous puissions proposer des rendez-vous très rapidement au client. Il faut s'adapter sur le rythme.

DegroupNews : En France, la guerre fait rage entre « vraie » et « fausse » fibre. Xavier Niel et son homologue chez Orange, Stéphane Richard, ont accusé SFR de faire de la publicité mensongère. Avez-vous prévu de passer au tout fibre optique jusqu'à l'abonné (FTTH) ?

Martin Péronnet : Je ne vais pas entrer dans la polémique. Finalement, la question, elle se pose du point de vue du client : qu'est-ce qu'on est capable de proposer comme service ? Aujourd'hui, le gros avantage de la solution que nous avons choisie, c'est qu'en un an, nous avons été capables de proposer à tout le monde à Monaco, à tout le pays, un service Internet jusqu'à 1 Gb/s. Et ça, il n'y a pas un plan fibre qui nous l'aurait donné parce que ça aurait voulu dire casser le marbre. Ce qui est beaucoup plus long et beaucoup plus douloureux pour un gain qui n'est pas identifié.

Maintenant, je n'oppose absolument pas l'une et l'autre des technologies. Parallèlement, nous avons décidé qu'à partir de 2017 tous les immeubles nouveaux qui sortent seront équipés en FTTH. Les futurs clients auront exactement la même box avec exactement la même promesse de services.

Pour le parc immobilier existant, il est évident qu'aujourd'hui nous avons un énorme avantage de pouvoir utiliser le câble coaxial parce qu'on n'a pas à intervenir de nouveau partout.

DegroupNews : Vous avez annoncé début 2016 un renforcement de votre réseau mobile dans la Principauté, quelles sont les spécificités et les difficultés du déploiement à Monaco ?

Martin Péronnet : Sur le mobile, Monaco est un cas d'école. C'est avec Hong-Kong, l'un des endroits les plus complexes à couvrir. On est à flanc de coteau mais aussi face à la mer où les ondes ont tendance à partir, c'est également très vallonné. C'est aussi très dense, Monaco est le pays le plus dense du monde avec des nouveaux immeubles qui poussent tout le temps et qui modifient la géographie en créant des ombres et recréent d'autres particularités. Le pays a aussi de nombreuses infrastructures en sous-sol, il y a beaucoup de tunnels, de galeries piétonnes, d'immeubles qui ont des entre-sols et des endroits cachés.

Enfin, Monaco est entouré par la France, c'est donc le seul pays au monde où l'on ne peut pas gérer les fréquences avec l'itinérance habituelle parce que sinon les clients des opérateurs français seraient brouillés. On a donc un accord particulier qui nous permet d'éviter ce genre de désagrément mais c'est complexe.

[Interview] Martin Péronnet, DG Monaco Telecom : « Xavier Niel nous a apporté une rigueur et une vision technique »

DegroupNews : Vous avez été le premier opérateur européen à lancer la 4G++ à 450 Mb/s, quelles sont les prochaines étapes ?

Martin Péronnet : Nous ne parlons pas de ce que nous n'avons pas encore fait mais il est clair que nous allons continuer d'avancer dans ce domaine. Premièrement, nous avons généralisé le 450 Mb/s sur tout le territoire puisque nous avons reconçu tout le réseau pour augmenter de façon très significative la qualité de service. Aujourd'hui, on arrive à des taux de coupures qui sont extrêmement faibles puisqu'il a été divisé par trois. Nous avons également couvert tous les tunnels ainsi que plus de 72% des galeries piétonnes, quelques parkings sont également en train d'être équipés. Nous avons l'ambition d'avoir une couverture totale, sans coupure, en 3G/4G.

DegroupNews : Préparez-vous également l'arrivée de la 5G ?

Martin Péronnet : Bien sûr, la 5G c'est une évolution naturelle de la 4G. Il faut d'abord maîtriser les technologies pour y arriver petit à petit. On est lancé dans cette compréhension et ce travail là.

DegroupNews : En 2016, un accord entre Monaco et la France a également été signé pour permettre aux opérateurs français d'installer leurs équipements à Monaco. Qu'est-ce que cela va changer pour les Français de passage ?

Martin Péronnet : Le principe repose sur le fait que les clients Français puissent continuer à utiliser leur réseau en Principauté. Pour ça, nous avons généralisé un accord de partage d'infrastructures en mettant à disposition des opérateurs français des points hauts et des environnements pour qu'ils puissent installer leurs équipements. Un projet qui s'est terminé il y a quelques mois.

DegroupNews : A la mi-juin 2017, l'itinérance à l'intérieur de l'Union européenne va être supprimée. Comment Monaco Telecom se prépare à ce changement ?

Martin Péronnet : Effectivement, nous nous préparons puisque nos clients sont de grands voyageurs, c'est un élément important pour eux et donc important pour nous. Nous avons défini des nouvelles offres que nous dévoilerons en temps voulu.

DegroupNews : Monaco Télécom est présent à l'international, en Afghanistan et au Kosovo. Avez-vous d'autres projets ?

Martin Péronnet : Bien sûr, en Afghanistan nous sommes actionnaires à 37% du plus gros opérateur local. Nous sommes en charge de la politique technologique en commençant par le déploiement du réseau et désormais sur l'évolution de leur réseau comme l'installation de la 4G. Nous les accompagnons donc dans leur développement, un développement particulier puisque les grandes priorités ne sont pas exactement les mêmes qu'en Europe. Par exemple, au-delà de la sécurité du réseau, la problématique principale concerne l'approvisionnement en carburant pour alimenter les générateurs des stations qui ne sont pas reliées électriquement et qui représentent la grande majorité du réseau. Il faut donc trouver des solutions nouvelles, plus économiques. C'est un partenariat très important, qui nous tient à cœur. C'est compliqué pour eux parce que la situation en Afghanistan reste compliquée, il y a toujours une grosse mobilisation des équipes pour faire en sorte qu'ils continuent à se développer dans ce contexte là.

Au Kosovo, le pays a obtenu son code téléphonique, on les accompagne pour le déployer dans de bonnes conditions. On est également présent en Afrique, notamment pour tout ce qui est gestion de trafic pour un certain nombre d'opérateurs ; que ce soit en Centrafrique, au Soudan-du-Sud, au Burkina Faso, au Gabon, au Congo ou encore au Sénégal. D'autres projets sont en cours pour développer de nouveaux partenariats à l'international.

DegroupNews : Sur quoi repose votre stratégie internationale ?

Martin Péronnet : Nous nous concentrons sur deux axes. Nous avons un premier savoir-faire qui est d'accompagner d'autres opérateurs dans leurs développements, qu'il y ait un lien capitalistique ou non. Cela concerne principalement le déploiement des réseaux que ce soit en Afghanistan, au Kosovo, au Cameroun ou encore au Burkina Faso, ce sont les équipes de Monaco Telecom qui les ont réalisés.

Enfin, nous avons une infrastructure importante avec de grosses capacités à Monaco pour un petit nombre de clients, nous faisons donc en sorte qu'elle soit utilisable pour d'autres. Par exemple, le cœur de réseau du plus grand opérateur dans les avions, OnAir, tourne sur nos infrastructures et est géré par nos équipes.

[Interview] Martin Péronnet, DG Monaco Telecom : « Xavier Niel nous a apporté une rigueur et une vision technique »

DegroupNews : Xavier Niel, PDG d'Iliad/Free est l'actionnaire principal de Monaco Telecom depuis presque trois ans, que vous a-t-il apporté ?

Martin Péronnet : Xavier Niel a apporté une rigueur et une vision technique. Ce qui l'importe c'est qu'on soit le meilleur opérateur, que ce soit sur le réseau fixe et le réseau mobile, en apportant ce qui se fait de mieux. C'est devenu une vraie priorité.

Il nous a également apporté sa vision, c'est quelqu'un qui a une vision des entreprises, de la façon de les gérer avec efficacité, notamment dans la prise de décision et de l'exigence dans la mise en œuvre de celles-ci.

Enfin, l'expertise d'un certain nombre de ses collaborateurs. Quand nous avons lancé notre dernier data-center il y a un an et demi, nous avons eu la chance de pouvoir en discuter avec le patron d'Iliad-Datacenter, Arnaud de Bermingham, qui est un immense connaisseur de ce domaine.

DegroupNews : Quels sont les grands projets de Monaco Telecom en 2017 ?

Martin Péronnet : Les grandes priorités de cette année sont tournées vers l'expérience client, notamment d'aller au bout du plan de qualité mobile et être extrêmement vigilant sur la qualité du déploiement de la box. Ces objectifs vont de pair avec la refonte complète de notre relation client puisque nous allons tout réinternaliser à partir de février. Des surprises sont également prévues cette année qui nous permettrons de rester le meilleur opérateur sur la performance que nous sommes capables d'amener à nos clients sur le fixe et le mobile.

Ce sera aussi l'aboutissement de travaux en cours à destination des entreprises. Notre dernier data-center de 1 000m² se remplit assez vite, nous souhaitons donc développer des nouvelles solutions à propos du cloud. De plus en plus d'entreprises à Monaco s'intéressent à une externalisation de leurs données tout en exprimant le souhait de les voir demeurer en Principauté. C'est une tendance en ce moment que nous souhaitons accompagner. L'activité data-center est un pilier important de Monaco Telecom.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus