A 10:22 dans Dossier, Dossier, Formats

Le Hubster de SFR en test

29
JUIL
2009
Partager cette actu sur :

Ne voulant pas s’arrêter à ses activités d’opérateur fixe et mobile, SFR souhaite également anticiper les nouveaux usages numériques. Si l’Appart SFR sert déjà de vitrine technologique à ses différents services, l’opérateur au carré rouge investit également sur le plan matériel. Ainsi, le Hubster se veut un lecteur multimédia dédié à un usage domestique.

Hubster

Doté d’un écran tactile et d’une connectivité Wi-Fi/Ethernet, le Hubster mise sur la simplicité d’usage et le contenu online. Il se présente sous la forme d’un écran aux contours blancs monté sur un socle rond qui abrite un compartiment pour trois pile AA destinées à protéger la fonction réveil des coupures de courant.

Hubster déballé

Le Hubster est accompagné des éléments nécessaires à son fonctionnement :

  • Un câble d’alimentation
  • Un câble Ethernet pour relier le Hubster à un ordinateur (connexion Wi-fi possible également)
  • Un guide d’installation rapide

Hubster : lecteur de carte SD

Au niveau de la connectique, le Hubster est plutôt bien fourni. Outre son port RJ45, il est équipé d’un slot pour carte mémoire SD et d’une prise USB permettant d’y brancher une clé afin d’utiliser du contenu supplémentaire (musique, photos, vidéos).

Hubster : port USB

En plus de l’écran tactile, on remarque la présence de quatre boutons de raccourci permettant d’accéder rapidement aux flux RSS, à la radio, à la télévision et aux fichiers. On note également la présence d’une prise casque sous l’écran pour profiter du son sans perturber son voisinage.

boutons du Hubster

Le Hubster est siglé SFR mais il est conçu par Promelit, équipementier italien, qui l’a baptisé Webby (ou Uebbi dans la langue de Sergio Leone) et fabriqué par Avantis, société coréenne. Ce produit a d’ailleurs également été commercialisé par Alice chez nos voisins transalpins dans deux versions : une noire et une blanche.

Webby de Promelit

L’installation est d’une simplicité étonnante. Une fois branché sur le secteur, le Hubster démarre et affiche son écran d’accueil. Nous avons procédé à une installation par Wi-Fi. Celle-ci est facilitée par le protocole WPS qui permet d’appairer des périphériques sans avoir à entrer de clé de cryptage. Une fois le réseau sélectionné, il suffit d’activer le WPS sur le modem concerné et la synchronisation se fait au bout de quelques secondes.

Hubster : WPS

Pour ceux qui ne disposent pas de matériel compatible WPS, il faudra entrer la clé via l’écran tactile affichant un clavier virtuel. Cela donne l’occasion de se familiariser avec l’interface du Webby et nos premières impressions sont plutôt bonnes. La détection du toucher est précise et l’interface est réactive.

Hubster : entrée de la clé Wi-Fi

Une fois la connexion configurée, le Hubster se synchronise et se met à la bonne date et à l’heure. Il semble prêt à dévoiler ses services.L’interface d’accueil se déploie sur deux écrans, une simple pression sur le coin inférieur droit de l’écran permet de basculer de l’un à l’autre.

Sur la première page nous trouvons cinq catégories de services :

Hubster : Menu 1

  • Aujourd’hui : donne accès aux actualités, à l’horoscope, à la météo et à des informations financières
  • Audio : permet de sélectionner un podcast à écouter et d’accéder à des versions sonores de l’horoscope et de la météo
  • Vidéo : donne accès aux chaînes de TV, à des programmes spécifiques ou à des vidéos issues de Dailymotion
  • Radios : permet d’écouter différentes webradios
  • Mémos : donne la possibilité d’enregistrer des mémos vocaux

La page suivante présente des services supplémentaires :

Hubster : Menu 2

  • Alarme : permet de programmer des alertes ou d’utiliser le Hubster comme réveil
  • Fichiers : donne accès au contenu stocké dans le Hubster, la carte SD ou la clé USB
  • Réglages : affiche diverses options de configuration
  • Présentation : diffuse la vidéo de présentation du Hubster (également présente sur le site de SFR)

La navigation entre ces différentes rubriques est fluide. L’interface est assez intuitive et bien organisée. Tout est fait pour simplifier au maximum le passage entre les différents services disponibles. Intéressons-nous à la rubrique Aujourd’hui. Celle-ci nous présente plusieurs services comme la lecture d’actualités (via l’affichage de flux RSS), la découverte de l’horoscope quotidien ou les prévisions météo sur 6 jours.

Le Hubster contient quelques flux RSS par défaut, mais il est possible de personnaliser son fil d’infos via le site Internet mis en place par SFR à l’adresse suivante : http://hubster.sfr.fr
Une fois l’inscription effectuée, le site web donne la possibilité de choisir différents flux et de les importer dans le Hubster. L’opération ne prend que quelques minutes, le site de SFR envoyant directement les informations à votre Webby.

Hubster : flux RSS

L’affichage de la météo vous demandera d’entrer le nom de votre ville et affichera des prévisions précises sur les prochains jours. L’affichage est assez clair et les informations sont bien agencées mais on aurait aimé pouvoir accéder à une carte complète de la France plutôt qu’à une seule et simple ville.

Hubster : météo

Du côté de l’horoscope, il suffit de renseigner sa date de naissance pour que son signe astrologique soit affiché par défaut dès qu’on accède à cette rubrique. Bien que superflue, cette fonction peut être amusante en buvant son café le matin après avoir jeté un coup d’oeil sur les infos.

Hubster : horoscope

Pour ce qui est de la partie consacrée à la finance, nous nous retrouvons en face d’une application classique. Les principaux indices sont affichés en première page tandis qu’un bouton « Portefeuille » permet de suivre le cours de titres précis (il est possible de personnaliser la sélection des actions à afficher).

Hubster : finance

La rubrique Aujourd’hui, partie centrale des services en ligne, permet d’avoir un premier aperçu de ce que peut faire le Hubster. Regardons maintenant de plus près comment ce Webby gère le multimédia.Le Webby a deux méthodes pour accéder à du contenu multimédia : soit avec des ressources en ligne, soit par des fichiers stockés sur carte SD ou clé USB. Du côté des contenus disponibles par Internet, outre les podcasts et les vidéos de Dailymotion, la télévision est un atout intéressant du Hubster.

La liste des chaînes est assez riche même si quelques médias sont aux abonnés absents (TF1, M6, W9…). A ce jour, on dénombre pas moins de 20 chaînes dont celles de France Télévisions, des chaînes de la TNT (iTélé, Direct 8,NRJ12…) ou d’autres plus spécifiques (No Life TV, France 24, Algérie TV, KTO…).

Hubster : affichage de la télévision

La qualité d’image et de son est bonne. Nous sommes agréablement surpris par la luminosité de l’écran et par ses angles de vision. Toutefois, un écran 16/9 n’aurait pas été du luxe à l’heure où les chaînes généralisent ce format de diffusion. Sur certains canaux, on se retrouve avec deux bandes noires qui occupent une grande partie de l’écran 3,5 pouces. Pour ce qui est des programmes en 4/3, le visionnage est plus confortable. On déplorera toutefois le manque de fluidité lors de changement de volume sonore. En effet, l’image se fige parfois lors de l’affichage de la jauge de réglage.

Hubster : affichage de la télévision

Pour ce qui est des contenus stockés en local, leur accès se fait par le biais de l’icône Fichiers. Une nouvelle page va lister les données présentes dans la mémoire du Webby, sur la carte SD et sur la clé USB, laissant à l’utilisateur la possibilité de jongler entre ces différents supports.

Le Hubster fait office de cadre photo numérique. A partir de différentes images, il va lancer un diaporama qu’on pourra accompagner de musique. Les transitions entre les photos sont fluides et l’écran, même s’il est d’une taille réduite par rapport à celui d’un cadre numérique classique, remplit bien sa fonction d’affichage d’appoint. Le Webby est compatible avec les formats de fichiers suivants : JPG, BMP et PNG.

Hubster : cadre photo

Le lecteur audio est de bonne facture. Il permet de lire les MP3, les WAV et les WMA et se concentre sur l’essentiel au niveau des options de lectures avec la répétition du morceau ou la sélection aléatoire. Là encore, l’interface est agréable et fluide et permet de naviguer entre les différents morceaux facilement.

Hubster : lecteur mp3

Pour ce qui est de la lecture de vidéos à partir des supports locaux, il faudra attendre la prochaine mise à jour. N’ayant pas réussi à lancer un fichier vidéo (MPEG4 et FLV) depuis le Hubster, nous avons signalé ce problème à SFR qui nous a affirmé que cette fonctionnalité serait implémentée dans la prochaine version du firmware. Notre bande annonce d’Inglorious Basterds devra donc attendre… Le Hubster de SFR a de quoi séduire : réussite esthétique, interface agréable à utiliser et fonctionnalités intéressantes. S’il remplit parfaitement son rôle de lecteur multimédia domestique d’appoint, nous aurions aimé avoir un produit plus audacieux.

Hubster

Bien sûr, on ne peut comparer ce Webby au Tabbee d’Orange qui coûte deux fois plus cher, mais certains petits détails auraient grandement renforcé l’attrait du Hubster : écran au format 16/9, fonctionnement sur batterie rechargeable pour favoriser le côté nomade, navigation web… Certes, cela aurait gonflé la facture mais ce mini couteau suisse multimédia y aurait gagné en polyvalence.

Toutefois, pour un premier pas dans ce domaine, le Hubster de SFR remplit ses promesses. Avec son interface réactive, son accès TV/podcast et ses services comme la météo ou le suivi des places boursières, il s’avère être un bon compagnon de bureau. Pour ce qui est de l’usage domestique, il cumule les fonctions de plusieurs éléments (radio réveil mp3, téléviseur d’appoint, lecteur de flux RSS, borne météo…) pour un tarif très abordable.

Hubster

Au final, le Hubster remplit son contrat de terminal multimédia d’appoint et surprend agréablement grâce à la qualité de son écran et de son interface. Des évolutions sont prévues, notamment une API permettant à la communauté de possesseurs de Hubster de développer de nouvelles fonctionnalités. En attendant un hypothétique Hubster 2 plus abouti du côté matériel, l’évolution logicielle par des tiers de ce Webby devrait lui donner de sérieux atouts.

FacebookTwitter

FacebookTwitter


Articles en relation

comments powered by Disqus