A 14:52 dans Autres services, Vidéos

Marc Dorcel nous fait découvrir la réalité virtuelle

27
NOV
2015
Partager cette actu sur :

La réalité virtuelle commence à vraiment faire parler d’elle. Si les sports extrêmes sont en train de l’adopter rapidement, l’industrie du X a aussi compris l’opportunité que représentent les vidéos à 360°. En France, Marc Dorcel le plus grand producteur de films pour adultes utilise déjà cette technologie. A l’occasion de la mise en ligne des premiers films en VR, nous avons rencontré Ghislain Faribeault, vice président de la division media qui nous a fait découvrir ce nouveau média.

FacebookTwitterGoogle+

Depuis des années, l'industrie du X joue un véritable rôle de pionnier dans les nouvelles technologies. Par exemple, c'est à elle que nous devons l'adoption du standard VHS au détriment du V2000 ou du Bétamax. Sur le net, les sites pour adultes drainent pratiquement 25% du trafic web et sont souvent les premiers à adopter les dernières technologies web. En France, depuis 1979, Marc Dorcel s'est fait une réputation mondiale dans le porno chic. Malheureusement, pour ce genre de producteurs, le piratage de leurs contenus par des sites comme xVidéos (42ème site mondial), xHamster ou YouPorn est un véritable fléau. Or, hypocrisie liée à l'industrie du X oblige, personne ne défend les ayants-droit qui pourtant travaillent comme eux de l'industrie du cinéma "traditionnel". Ainsi, pour lutter contre le piratage, Marc Dorcel a décidé non seulement de produire des contenus toujours plus qualitatifs avec des budgets avoisinant les 50 000€ à 60 000€ (on est loin des productions de Jacquie et Michel) mais aussi d'innover en permanence. "J'estime que je travaille pour 5% des consommateurs, les 95 autres nous piratent" se désole Ghilain Faribeault. ghislain-faribeault-dorcel Cela passe par la mise en ligne de différentes plateformes :

  • Dorcel Vision un site de VOD proposant des milliers de contenus à un tarif  à partir de 7,99€ la séance.
  • Dorcel Club : un plateforme de vidéos en streaming avec un mode hors ligne à 29,99€/mois ne proposant que du contenu Dorcel
  • Xillimités : une plateforme de SVOD à 9,99€/mois sorte de Dorcel club low cost sans mode hors ligne ni contenus exclusifs
Mais surtout de contenus toujours plus qualitatifs. Sachant que à peine mis en ligne, les contenus sont très rapidement piratés, Marc Dorcel n'a d'autres choix que de proposer des exclusivités à ses abonnés qu'ils ne trouveront pas sur les plateformes gratuites. "il faut du bon contenu et apporter une véritable expérience client avec la 3D, la 4K et la VR en exclusivité", explique Ghislain Faribeault, vice-président division média chez Marc Dorcel. "Marc Dorcel est une entreprise familiale sans actionnaire qui a toujours innové, nous avons ça dans notre ADN, nous disposons de beaucoup de souplesse pour tester de nouvelles choses",  précise Ghislain Faribeault. "folks who want porn can buy an Android Phone", Steve Jobs Toutefois, ne vous attendez pas encore à trouver dans l'AppStore ou dans Google Play une application Marc Dorcel. D'une part les deux géants américains ne veulent pas de "porn" dans leur écosystème. Et oui, même Google s'est mis à chasser les applications sexy. "Ce qui est de la pure hypocrisie puisque l'on peut accéder aux vidéos pour adultes depuis n'importe quel navigateur" s'exaspère Ghislain Faribeault. Toutefois App ou pas, les consommateurs de films pour adultes ne seraient pas très enchantés de laisser apparaître une l'icône d'un site X sur leur écran de smartphone ou tablette. Pour trouver une application pour adulte il faut acheter un téléviseur Philips ou Panasonic. Quant aux opérateurs, il n'y a que la Bbox Miami qui permet de s'abonner depuis un décodeur TV. Enfin, Ghislain Faribeault rappelle que tous les sites Internet sont développés en responsive design pour une meilleure utilisation sur un terminal mobile. La 4K est déjà le nouveau standard Dans un souci d'être toujours à la pointe de l'innovation, Marc Dorcel a généralisé les tournages en 4K et songe déjà à la 8K. Toutefois, cette définition n'est pas sans poser de problèmes aux acteurs et actrices sur les tournages. La qualité d'image est telle, que le maquillage est devenu primordial et nécessite une peau sans défaut. En proposant des contenus 4K, Marc Dorcel peut se distinguer des Tubes et fournir une expérience client toujours plus immersive. Pour profiter des bénéfices de la 4K , il faudra tout de même posséder une connexion Internet d'au minimum 16 Mb/s. La réalité virtuelle avec Anna Polina realite-virtuelle-marc-dorcel (7) La réalité virtuelle ou VR ouvre une nouvelle ère pour l'industrie du film X. Là encore,  il s'agit de proposer encore plus d'immersion. Les productions Marc Dorcel proposent déjà deux vidéos payantes en 360°. Une version soft et gratuite "Dans la peau d'un réalisateur" et une version payante et hard  à 5,97€ "dans la peau d'un acteur X". Ces deux films ont été tournés avec 14 caméras GoPro, sept pour l’œil droit et sept pour l’œil gauche."Nos vidéos sont vraiment à 360°, il n'y a pas d'écran noir lorsque vous regarder en l'air ou au delà de 180°. Si vous ne filmez pas en 360°, ce n'est pas vraiment immersif" précise Ghislain Faribeault. realite-virtuelle-marc-dorcel (10)     Le tournage en réalité virtuelle oblige à complètement réécrire les histoires car le film est composé d'un seul plan séquence. La post-production est plus longue que pour un film classique car une fois le tournage terminé, il faut "stitcher" les images, c'est-à-dire combiner toutes les images enregistrées par les caméra GoPro. Pour ce premier film, il a fallu tourner 12 scènes avant de choisir la séquence. Comment visionner ces vidéos Pour profiter des contenus en 360°, il faut être équipé d'un caque Samsung VR, un casque Oculus Rift, un casque Homido ou opter pour une solution moins cher avec un carton Google Cardboard. Il ne faut pas oublier que ces casques fonctionnent avec l'écran d'un smartphone. En outre, il faut aussi être équipé d'un player comptible 360°.  A la différence des vidéos en 360° réalisées  en image de synthèse, il est impossible de se déplacer dans le film car ce n'est que de la captation réelle. Donc ceux qui rêvaient de s'approcher de très près d'Anna Polina, il faudra patienter un peu. realite-virtuelle-marc-dorcel (11) Nous avons testé la VR Nous avons eu la chance de nous mettre dans la peau d'un réalisateur mais pas celle d'un acteur. Equipés d'un casque Samsung Gear VR avec un Samsung Galaxy S6 egde, nous avons pu suivre pendant quelques minutes le tournage d'un film pour adulte. La sensation est bluffante, la sensation d'immersion est totale, nous sommes dans la même appartement (loué sur AirbnB) que les actrices. L'impossibilité de se déplacer n'est pas très gênante mais il est vrai que l'on a rapidement envie de se rapprocher. Pour que cette technologie soit réellement au point il faudra faire disparaître l'effet "grillage". Bien que le casque fut équipé d'un écran de très grande qualité, la proximité des yeux avec ce dernier permet de voir les interstices entre les pixels ce qui génère une certaine fatigue visuelle. "Les films de peuvent pas dépasser les 7 minutes au-delà la VR devient pénible". realite-virtuelle-marc-dorcel (8) Même si le spectacle est captivant, nous sommes vite pris d'une sensation d'étouffement. En outre le casque audio et le casque VR deviennent rapidement pesant. Dépassé ces contraintes, la VR offre une expérience vraiment unique qui annonce une réelle révolution dans le monde des médias. D'ailleurs, chez Marc Dorcel on est fier d'annoncer les 10 000  téléchargements pour la version payante (ou hard). realite-virtuelle-marc-dorcel (3) Et après la VR ? Pour Ghislain Faribeault, la réalité n'est qu'une étape. "Nous voulons garder l'esprit start-up, c'est pourquoi nous n'hésitons pas à tester de nouvelles technologies. Les hologrammes nous intéressent et surtout nous voulons travailler sur le sens du toucher. Il se pourrait que l'on imagine des choses avec des objets connectés..." s'amuse le vice-président de la division média. Pour tout savoir plus sur la vidéo à 360° chez Dorcel  

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus