A 13:18 dans Autres services

Test de l’application onoff

Partager cette actu sur :

Après le lancement la semaine dernière de onoff, on a testé pour vous l’application du champion Taïg Khris qui permet d’avoir plusieurs numéros de téléphone avec une seule carte SIM.

FacebookTwitter

La technologie « Cloud numbers » en vogue

L'application onoff repose sur la technologie « Cloud numbers ». Cette dernière permet de générer un numéro de téléphone virtuel via une application et de l'enregistrer dans le cloud. Il s'agit ensuite de passer des appels ou d'envoyer des messages par Internet. Il est donc possible de gérer plusieurs numéros pour une même SIM, un même forfait et un même téléphone. Ce service existe déjà, notamment avec l'option B.duo, gratuite pour les clients de Bouygues Telecom, ou avec l'application Numbber, qui présente les mêmes caractéristiques que onoff.

onoff arrive pour concurrencer Numbber

La dernière application de « Cloud numbers »  s'appelle onoff. Elle génère des numéros de mobiles virtuels avec un préfixe en 06, là où l’application Numbber propose des numéros avec un préfixe en 09. Le business model de onoff repose sur la vente de numéros de téléphone mobiles. Il existe 3 tarifs : 2,99€, 4,99€ ou 9,99€. Plus le numéro est facile à mémoriser, plus il est cher.

IMG_2787

onoff : prise en main

De manière générale, l'application offre les mêmes fonctionnalités que n'importe quelle application intégrant des systèmes de messagerie instantanée et d'appels. L'interface présente quatre boutons:

  • Appels
  • Messages
  • Messages Vocaux
  • Wall

IMG_2789

Le Wall est un espace sur lequel les utilisateurs onoff peuvent partager des billets d'humeur ou des photos avec leurs contacts qui utilisent également l'application. Une petite fonctionnalité qui pourrait plaire à certains, même si les applications cloud numbers sont plutôt destinées à des utilisateurs désirant préserver leur anonymat, et ne souhaitant de ce fait pas partager de contenu personnel.

L’application offre également la possibilité de choisir la couleur des boutons en fonction des numéros. Un caractéristique qui peut s’avérer pratique lorsque l’on gère plusieurs numéros sur l’application. On regrette néanmoins l'impossibilité d'attribuer à chaque numéro une sonnerie différente.

Lancement de l’application

Une fois l’application téléchargée, l’interface nous propose immédiatement de créer un compte par Facebook ou par e-mail. Elle propose ensuite trois listes de numéros à acheter par ordre de prix.

  • ATTENTION : pour le lancement de l’application, le premier numéro vous est offert, mais l’application ne propose que des numéros payants lors du premier affichage de ces listes. Pour profiter de cet avantage, il faut revenir sur la page d’accueil, puis cliquer sur « Choose a number » pour obtenir un premier numéro gratuit.

Autre point négatif, la liste suggérée vous propose des numéros parfois déjà pris par d’autres utilisateurs, vous obligeant à cliquer sur plusieurs numéros avant d’en trouver un de disponible.

Utilisation de onoff

La prise d'appel peut également poser des problèmes selon que l'application est active ou non. Quand l'application est ouverte, un écran d'appel s'affiche comme le suggère l'image ci-dessous à gauche.

écran-appel-onoff

Par contre, quand l'application est fermée et qu'elle tourne en arrière plan sur iOS, l’appel est annoncé par une notification en mode push sur le bandeau supérieur de l’interface (ci-dessous).

IMG_2786

Il faut donc cliquer sur ce bandeau pour accéder à l’application, mais là, l’écran précédant ne s’affiche pas, à la place, on se retrouve à attendre qu'un affichage "Appel vers dial assist" apparaisse pour enfin accepter ou refuser l'appel. Cette tâche prend quelques secondes pendant lesquelles votre interlocuteur est en attente et susceptible de raccrocher. La vidéo ci-dessous récapitule la démarche.

Recevoir un appel pendant une écoute musicale

Nous avons également fait le test de recevoir un appel pendant l’écoute de musique. Dans cette situation, la sonnerie ne retentit qu’une fois, laissant ensuite immédiatement place au retour de la musique. Il vaut donc mieux être très réactif pour être sûr de ne pas manquer un appel.

Une zone de flou : les tarifs

Les appels, SMS, MMS émis en France vers la France sont décomptés du forfait. La data consommée est également décomptée si vous êtes connecté en 3G ou 4G. A noter que ce type de communication consomme néanmoins très peu de data. onoff a installé sur son site un widget permettant de connaître ses tarifs, mais ce dernier n'affiche pour le moment aucun résultat concluant. Il est également impossible d'envoyer un appel ou des messages vers l'étranger.

Des erreurs gênantes pour les iPhones 4S

Si vous n’avez pas eu la chance d’acquérir une des toutes nouvelles versions de l’iPhone, vous pourriez être amené à rencontrer des problèmes. On retrouve notamment des défauts au niveau du carnet d’adresse. L’ajout de contact n’aboutit jamais et est donc impossible sur iPhone 4S, là où cette même action prend moins d’une seconde pour une version supérieure. Enfin, des petites erreurs d’affichage sont à revoir sur ce terminal qui ne permet pas à l’utilisateur de voir la totalité de la liste de numéros.

onoff : notre avis

Malgré une entrée sur le marché très médiatisée, la version bêta de l'application onoff comprend quelques défauts qui pourraient grandement gêner les utilisateurs au quotidien. On attend une version améliorée avec éventuellement des fonctionnalités supplémentaires qui permettraient à l'application de se démarquer de son concurrent principal : Numbber.

On aime

  • Le concept
  • Les communications gratuites en France
  • Le premier numéro gratuit

On n'aime pas

  • On ne peut pas choisir les heures pendant lesquelles on peut recevoir un appel, une fonctionnalité existant déjà chez les concurrents et très pratique si vous utilisez votre numéro virtuel pour le travail
  • Impossibilité d'attribuer une sonnerie à un numéro et de la modifier.
  • Le tarif élevé de numéros pas si faciles à retenir
  • L'impossibilité d'appeler vers l'étranger
  • La difficulté pour répondre à un appel
  • L'interface peu intuitive et qui présente quelques bugs

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus