VoWiFi ou Voice over Wi-Fi : comment ça marche ?

9
MAR
2016
Partager cette actu sur :

Malgré les efforts des opérateurs pour couvrir le territoire, il reste des zones difficiles à atteindre. Pour permettre à tous de pouvoir téléphoner, Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free s’apprêtent à utiliser une nouvelle technologie : le VoWiFi ou Voice over Wi-Fi.

FacebookTwitter

Dans les publicités, les opérateurs se vantent de leur couverture mobile. Pour autant, il faut savoir que le taux de couverture annoncé est celui de la population et non celle du territoire, ce qui est bien différent.

Ainsi, selon le dernier rapport de l'Arcep sur les taux de couverture en 4G, Orange couvre 76% de la population mais seulement 28% du territoire. Bouygues Telecom se place deuxième avec 72% de la population et 24% du territoire. SFR vient ensuite avec 58% de la population et 15% du territoire. Free Mobile ferme la marche avec 52% de la population et 18% de la surface du pays.

VoWiFi ou Voice over Wi-Fi : comment ça marche ?

Cette différence s'explique par le fait que la majorité de la population française est concentrée en ville. Il suffit donc de couvrir les principales agglomérations du pays pour obtenir un grand pourcentage de couverture. Un reproche souvent fait aux opérateurs qui privilégient les zones denses et la rentabilité au détriment des zones rurales.

Actuellement le réseau 2G, qui sert essentiellement à passer des appels et envoyer des messages, est le plus déployé avec 98% de la surface du territoire. 20 ans après son lancement, une partie du pays n'est donc toujours pas couverte.

La VoLTE pour appeler en 4G

Il est possible de passer des appels avec le réseau 2G et 3G. Depuis peu, chez Orange et Bouygues Telecom, il est également possible de téléphoner via le réseau 4G, avec la technologie VoLTE. Pour les autres, lorsque vous souhaitez passer un appel et que vous êtes en 4G, votre smartphone bascule de la 4G vers la 3G ou la 2G en fonction de votre couverture.

2017 : fin des zones blanches

Pour améliorer la couverture, principalement des petits villages, l’État a signé un accord avec les opérateurs. Il ouvre la possibilité de mutualiser les équipements et partager les investissements sur ces zones peu rentables. Néanmoins, le processus de déploiement devrait prendre de longs mois et ne se terminera pas avant la mi-2017. Les rumeurs de rapprochement entre les opérateurs risquent également de ralentir ce projet. Enfin, cela ne résout pas les problèmes de couverture à l'intérieur des bâtiments qui concernent autant les villes que les campagnes.

Femtocell : une solution incomplète

Pour autant, les opérateurs ne restent pas les bras croisés et expérimentent des solutions palliatives depuis plusieurs années. La plus utilisée s'appelle la femtocell. De quoi s'agit-il ? En cas de mauvaise réception du signal et l'impossibilité de passer des appels, votre opérateur peut, après vérifications, vous fournir une micro-antenne appelée « femtocell ». Branchée à la box Internet, elle transfère les appels et les SMS/MMS via le réseau ADSL ou fibre optique.

  • Orange offre la femtocell à ses clients forfaits et Sosh moyennant des frais de mises en service à 19,90€
  • SFR propose une option à 49€ qui vous sont restitués à la mise en service de la femtocell
  • Bouygues Telecom ne commercialise plus cette solution pour le grand public mais elle reste disponible pour les entreprises
  • Free Mobile intègre directement une femtocell dans ses Freebox Révolution et Mini 4K. Cependant les anciennes versions de la Freebox Révolution auront besoin d'un boîtier supplémentaire, avec des frais d'envoi de 10€.

Toutefois, elle possède plusieurs inconvénients. Tout le monde n'a pas la possibilité d'avoir une bonne connexion ADSL et la qualité du réseau fournie n'est pas toujours optimale. Cet équipement peut donc aider mais ne résout pas totalement le problème.

VoWiFi ou Voice over Wi-Fi : comment ça marche ?

Le VoWiFi, c'est quoi ?

Avec le réseau 4G de nouvelles solutions sont possibles, notamment le VoWiFi. Cette technologie apporte une solution plus simple que la femtocell. Le principe consiste à faire transiter l'ensemble de vos communications (appels et SMS/MMS) via le réseau Wi-Fi sur lequel vous êtes connectés. Pas besoin d'être sur sa box ou celle de votre opérateur, le VoWiFi est compatible avec tous les types de réseaux WiFi. Imaginez-vous dans une galerie commerciale où le réseau ne passe pas, branchez-vous sur le Wi-Fi de McDonald's ou de Starbucks et vous pourrez appelez et envoyer des messages.

Pas besoin de rajouter un équipement ou de vous préoccuper de l’activation ou de la désactivation d'une quelconque option avant de passer un appel. Votre smartphone basculera directement du réseau cellulaire au réseau Wi-Fi, de manière transparente, dès que le réseau mobile faiblira. De plus, le Wi-Fi assure une meilleure qualité d'appel lorsque les conditions de réception sont difficiles. Les opérateurs y trouvent également leur intérêt car le VoWiFi va soulager le trafic sur leur réseau mobile.

Le service est gratuit et les communications que vous passerez via le Vo-WiFi seront décomptés de la même manière que si vous appeliez depuis le réseau mobile. Toujours dans le but de faciliter l'expérience utilisateur.

WoWifi : qu'est-ce que c'est ?

Quel smartphone est compatible avec le VoWiFi ?

Attention toutefois, tous les mobiles ne sont pas compatibles. Pour l'instant une poignée de smartphones possède cette fonction et la liste sera différente en fonction des opérateurs. Les principales marques l'intègrent déjà comme Apple (à partir du 5C/5S), Samsung (à partir du Galaxy S4/Note 3) ou encore Sony. Pour activer le VoWiFi, rendez-vous dans les réglages de votre smartphone.

Quel opérateur propose le VoWiFi ?

De même, tous les opérateurs ne proposent pas cette fonctionnalité. Orange a annoncé démarrer une expérimentation en Roumanie dans le courant de l'année avant une généralisation sur l'ensemble de ses marchés européens, dont la France, d'ici à 2017. Bouygues Telecom a déclaré que le VoWiFi sera bien proposé à ses clients, sans toutefois donner de calendrier quant à son déploiement. SFR et Free Mobile n'ont pas encore communiqué sur le sujet.

A l'étranger, d'autres opérateurs l'ont déjà mis en place, tel que Verizon, T-Mobile aux États-Unis, Swisscom et Salt en Suisse ou encore NTT DoCoMo au Japon.

Pour connaître l'offre qui correspond le mieux à vos besoins, utilisez notre comparateur de forfaits Bonabo.fr ou appelez un de nos téléconseillers au 0 805 690 231.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus