A 15:14 dans Occitanie, RIP

L’Hérault vise le 100% fibre en 2022 et confie son RIP à Covage

17
JAN
2018
Partager cette actu sur :

Le Conseil départemental de l’Hérault a choisi Covage pour déployer la fibre sur les 289 communes de la zone d’initiative publique d’ici à 2022.

FacebookTwitterGoogle+

Numérique HéraultC’est au tour de l’Hérault de dessiner son avenir 100% THD, avec un objectif ambitieux à réaliser en l’espace de 4 ans. 100% des Héraultais bénéficieront à cette échéance de la fibre optique et donc d’un débit minimum de 100 Mb/s. Le département va ainsi plus loin que l’engagement formulé à l’automne 2016, qui prévoyait le raccordement de 93% des foyers en FttH. La session extraordinaire organisée lundi 15 janvier pour examiner le dossier THD a permis de désigner l’opérateur en charge du chantier.

La DSP confiée à Covage

Hors des zones conventionnées, confiées à Orange, c’est donc à Covage qu’incombera le déploiement du Réseau d'initiative publique Numérique Hérault. Soit 289 communes à équiper dans le cadre d’une délégation de service public portant sur la construction, la commercialisation et l’exploitation du Très haut débit pendant 25 ans. Coût de l’opération : 384 millions d’euros, dont 350 à la charge de l’opérateur. Un accord qui sera formalisé le 5 février prochain.

Numérique Hérault : 15 000 prises dès 2018

Côté collecte, le projet implique des actions de génie civil visant à compléter le réseau existant, constitué du RIP de 1e génération Num’hérault et du réseau optique d’Orange.

Côté desserte, il s’agit désormais de raccorder 100% des locaux du département en FttH, selon la communication de la collectivité. Et non plus 93% comme l’envisageait le SDTAN en novembre 2015, lequel évoquait des compléments de montée en débit, ainsi que de l’inclusion numérique.

Vraiment 100% fibre

A quel rythme les foyers seront-ils équipés ? Le RIP Numérique Hérault prévoit la construction de 15 000 prises dès 2018, puis  60 000 chaque année jusqu’en 2022 – un site Internet fera son apparition au printemps prochain pour préciser ce calendrier.

Soit un total de 255 000 prises à déployer, et exit la montée en débit et l’inclusion numérique via radio et satellite. Kléber Mesquida, président du conseil départemental, l’affirme à Sud-Ouest : « Nous pouvons promettre que le délégataire va amener la fibre optique à la porte de tous les foyers du département, y compris les fermes les plus reculées ».

Hérault et zones AMII : convention contraignante en vue ?

Et l’élu de brandir le bâton : « il pourra y avoir des sanctions » si ces engagements de complétude ne sont pas tenus, laisse-t-il entendre au quotidien régional. Une mise en garde qui concerne aussi la zone conventionnée, où l’on comptabilise 69% des futures prises du département. Et en particulier l’opérateur historique, engagé sur le raccordement de 57 communes AMII, essentiellement sur les agglomérations de Montpellier, Béziers et Sète.

Sud-Ouest évoque ainsi la signature prochaine d’une convention contraignante entre le département et Orange « afin de l'obliger à remplir sa mission sur les 57 communes... et prendre le relais si cela devient nécessaire ». Vraisemblablement, donc, dans la droite ligne des annonces du Premier ministre en décembre visant à « transformer les intentions de déploiement des opérateurs privés en engagements de résultat » opposables, en les formalisant « dans le cadre de l’article L33-13 du Code des postes et communications électroniques, en étroite collaboration avec l’ARCEP ».

Le projet Numérique Hérault sur le site du département

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus