A 16:47 dans Fibre optique

« Plats de nouilles » : l’Arcep veut faire le ménage dans les armoires fibre

16
JUIN
2020
Partager cette actu sur :

Le régulateur des télécoms hausse le ton face aux « dérives » constatées sur les raccordements fibre et annonce de nouvelles règles du jeu.

FacebookTwitter

Raccordement fibre optique en mode stoc

L'œil rivé sur le calendrier après l'irruption du coronavirus, le secteur des infrastructures du numérique a une autre épine dans le pied. Celle des raccordements finaux des clients à la fibre optique. Face aux désordres constatés dans les points de mutualisation et la menace qu'ils constituent pour la pérennité des réseaux, la grogne va s'amplifiant. Contre les mauvaises pratiques, les dysfonctionnements des relations entre opérateurs, mais aussi plus fondamentalement contre le choix initial du régulateur, celui d'implanter la mutualisation en voirie plutôt que dans les nœuds de raccordement optique, plus sécurisés. Appelée à intervenir plus franchement sur ce dossier, l'Arcep prend finalement les choses en main pour faire un sort aux "plats de nouilles" :

Déréférencer les sous-traitants

A l'occasion de la conférence Telconomics ce matin, l'Autorité de Régulation s'est dite "extrêmement préoccupée" par la multiplication de ces aberrations, notamment documentés sur les réseaux sociaux. Et annonce, pour y remédier, la publication d'une "première feuille de route". Elaborée en concertation avec les acteurs du secteur, celle-ci vise à donner aux opérateurs d'infrastructure la possibilité de mieux contrôler les interventions sur leurs réseaux. Ils pourront ainsi signaler, voire déréférencer, les sous-traitants indélicats mandatés par les opérateurs commerciaux, jusqu'ici peu comptables des malfaçons observées.

L'idée est d'« éviter que quelques brebis galeuses viennent saccager le travail extrêmement professionnel de l'essentiel des autres sous-traitants », a expliqué le président de l'Autorité Sébastien Soriano. Un premier pas attendu, mais qui ne réglera pas toutes les questions, comme celles du recrutement, de la tarification de ces interventions, ou des divergences sur les technologies de raccordement entre opérateurs d'infrastructure et fournisseurs d'accès.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus