La fibre optique de SFR-Numericable prend du retard dans l’Essonne

17
AOÛ
2015
Partager cette actu sur :

Les élus de la communauté d’agglomération des Portes de l’Essonne s’impatientent : le déploiement de la fibre optique a pris du retard suite au rachat de SFR par Numericable.

FacebookTwitter

fibre-optique-2015

"Une injustice flagrante"

Les élus des communes de Juvisy-sur-Orge, Morangis et Savigny-sur-Orge dans l'Essonne viennent de lancer une pétition. L'objet de leur colère : le déploiement de la fibre optique qui a pris du retard. « La fibre optique qui devait apporter le très haut débit n’arrive toujours pas malgré l’engagement des opérateurs à commencer les travaux à l’été 2015. C’est une injustice flagrante pour notre territoire, ses habitants et ses entreprises », s'insurge Robin Reda, maire de Juvisy-sur-Orge et président des Portes de l’Essonne.

En effet, le rachat de SFR par Numericable a entraîné un retard conséquent dans le déploiement des infrastructures très haut débit, les travaux étant suspendus jusqu'à l'été 2016.

"A l’origine, l’ARCEP, l’organisme régulateur, avait partagé notre territoire entre les opérateurs SFR et Orange. Les travaux devaient commencer durant l’été 2015. Mais le rachat de SFR par Numericable l’année dernière a provoqué une suspension du processus jusqu’à l’été 2016. La technologie avancée par Numericable repose sur l’utilisation du câble mis en place dans les années 90 à la place de la fibre optique. Cette solution ne garantit nullement du très haut débit internet dans les foyers dans 4 de nos 5 villes. Orange déploiera bien la fibre optique sur Morangis puisqu’il n’y a pas de réseau câblé existant mais aucun planning de travaux n’a été arrêté à ce jour" expliquent les élus dans leur pétition.

Bientôt une plainte auprès de l'ARCEP ?

Si la situation ne change pas, Robin Reda envisage un recours à l'Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes afin d'obtenir un calendrier précis du déploiement. "A défaut, nous demandons l’attribution d’un nouvel opérateur et l’assurance que les travaux qui devaient commencer en 2015 ne soient pas repoussés en 2017 voire 2020 !" ajoute le président des Portes de l'Essonne.

Source : Le Parisien
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus