A 16:01 dans Free, Vidéos

Netflix attaqué par Free pour son ISP Index

Par
22
JUIN
2017
Partager cette actu sur :

Free n’a pas froid aux yeux ! La filiale d’Iliad vient, selon BFM Business, d’attaquer en justice Netflix, le géant américain de la SVOD. En cause, l’indicateur de débits des abonnés français Netflix fournit mensuellement, avec Free qui est systématiquement dernier !

FacebookTwitterGoogle+

Netflix

Free se rebiffe.  Alors que l’enquête Arcep 2017 sur la qualité de service mobile tacle sérieusement le réseau du trublion des télécoms, l’opérateur contre-attaque de son côté.

Sa cible ? Netflix, tout simplement !  Selon nos confrères de BFM Business, Free attaquerait en justice le géant de la SVOD.

Le sujet du litige vient de l’indicateur de débits moyens proposés par Netflix près d’une cinquantaine de pays, la France comprise. Cet ISP Speed Index affiche par opérateur internet fixe les débits moyens constatés sur ses abonnés, ‘aux heures de grande écoute’.

 Free, toujours dernier, veut sortir du classement

Selon l’article de BFM, l'opérateur français réclamerait des dommages et intérêts qui pourraient se chiffrer à des dizaines (centaines ?) de millions d’euros en cas de victoire.

Free indiquerait que cet indicateur n’est pas fiable, portant préjudice aux potentiels clients qui seraient refroidis par ce classement.

Netflix est désormais présents sur les box des trois OCEN concurrents (Orange, SFR et Bouygues Telecom). Mais pas sur la Freebox Revolution en natif. L'opérateur ne voulant pas payer pour proposer ce service. De fait, seuls les abonnés de la Freebox Mini4K peuvent éventuellement utiliser l’application Netflix disponible sur Android TV.

Le service est aussi disponible en mode OTT, sur ordinateur, TV connectée, mais aussi mobile et smartphone. Cependant, ces dernières connexions ne sont pas prises en compte via l'ISP Index.

De fait, par rapport aux autres opérateurs qui peuvent le proposer sur leur box en FTTH, Free est désavantagé, ayant techniquement un parc d’abonnés en THD plus faible. Cela fausse sans aucun doute les résultats de l’ISP Index, mais le flou de la méthodologie est indiqué par Netflix !

ISP Index

Un indicateur ISP Index Netflix approximatif ?

Comme nous l’indiquons à chaque publication ISP Index, la méthodologie Netflix n’est pas en effet d’une rigueur absolue. Mais appliquée à tous les opérateurs, dans tous les pays, elle constitue néanmoins un bon indicateur général.

Cet indice de performance des FAI Netflix donne le débit moyen mensuel aux heures de grande écoute du contenu Netflix streamé par ses utilisateurs. Netflix précise bien d’ailleurs que « Le débit indiqué dans l'indice de performance des FAI n'est pas une mesure du débit maximal ni une indication de la capacité maximale d'un FAI ».

Free s’appuie sur nPerf pour contester l’indicateur Netflix

A priori, l'attaque s’appuie en particulier sur le dernier baromètre nPerf au premier trimestre 2017. Ce dernier place Free en 3ème position sur le Haut Débit (débit de 7,43Mbps) et le Très Haut Débit (108,63 Mbps).

Sur l’indice du service SVOD de mai 2017, Free arrive à peine à 2,49 Mbps, déjà loin du 3ème (SFR en xDSL à 2,96Mbps). Avec 1,5 millions d’utilisateur Netflix en France, on comprend mieux l’inquiétude d'Iliad.

Malgré des efforts de Free pour attaquer les réseaux FTTH sur les grandes agglomérations (Bordeaux, Toulouse…), et l’annonce de l’arrivée des offres Free sur les réseaux d’Axione en zones moins denses, la guerre des contenus risque de faire très mal au FAI.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus