A 11:54 dans Fibre optique, Free, Mobile

Free recrute 440 000 clients mobiles de plus en 2017

Par
1
SEP
2017
Partager cette actu sur :

Free continue à afficher d’excellents résultats sur le second trimestre 2017, que cela soit sur son CA, ses résultats financiers, ses recrutements mobiles ou fixes. Avec au 30 juin 2017 plus de 19,6 millions d’abonnés, Free comptabilise plus de 13,1 millions de clients mobiles, soit 18,5% du marché en métropole (hors M2M).

FacebookTwitterGoogle+

Free T2 2017 : résulats financiers

Free vient de publier ses résultats du second trimestre 2017, en phase avec ceux du début d'année. Sur la partie box internet, Free affiche 6,468 millions de clients, soit 24% du marché Haut Débit et Très Haut Débit fixe. Sur le mobile, avec plus de 13 millions d'abonnés, l'opérateur est devenu en un peu plus de 5 ans un acteur majeur.

Au niveau financier, Free réalise un chiffre d'affaires de près de 2,5 milliards d'euros sur le 1er semestre, en hausse de 7,3% par rapport à l’an dernier. L’indicateur Ebitda progresse lui aussi de 8,2%, à 875 millions d'euros, du fait de la forte progression de la rentabilité de l'activité mobile.

Le résultat net du Groupe à 233 millions d'euros au 1er semestre 2017 progresse de 20% par rapport à l’an dernier. Des résultats du T2 2017 au global qui sont donc toujours positifs, plus que chez SFR, au niveau de ceux de Bouygues Telecom et d'Orange.

Free Mobile : +200 000 abonnés et 82% de couverture 4G

Free continue à être le 1er recruteur de clients mobiles sur le second trimestre 2017, avec 200 00 clients en plus. Sur le 1er semestre seul, ce sont en tout 440 000 nouveaux clients mobiles qui ont rejoint Free Mobile. Free déclare être le 1er recruteur mobile (net de résiliation) pour le 22ème trimestre consécutif.

Par rapport à l’annonce similaire de Bouygues Telecom, Free Mobile parle ici de forfaits 'hors M2M'. L’opérateur rappelle également les données nPerf qui classe Free 1er pour ses connexions 4G au 2ème trimestre 2017.

Free MobileFree mobile annonce 82% de couverture en 4G de la population métropolitaine au 30 juin 2017 (et 91% en 3G). L’objectif est toujours d’atteindre les 85% de couverture 4G en fin d’année. Selon les bilans de l’ANFR, l’opérateur aurait activé près de 800 sites 4G sur les 6 premiers mois, Free annonçant de son côté 1 800 sites mobiles au global. Free prévoit de finaliser la migration des sites 4G en 1 800MHz courant 2018 et poursuit activement ses déploiements en 700MHz.

Enfin, sur la consommation data, avec 50% de ses abonnés qui sont en 4G (6,8 millions), Free mobile indique une progression de 0,6Go/mois au T2 2017. Soit une moyenne 6,6Go de data consommés tous les mois.

On est encore assez loin des 100Go proposés (ou l'illimité aux clients Freebox) dans le forfait à 19,99€/mois par l’opérateur. Mais par rapport au 3,9Go de l’an dernier, on est presque au rythme du doublement de la data utilisée…

420 000 abonnés FttH, en hausse de 35% sur 6 mois

Free FttHFree annonce seulement 17 000 nouveaux clients fixes recrutés en trois mois, bien moins que les 66 000 du 1er trimestre. Ce sont les recrutements en FttH qui sauvent le trublion des télécoms, avec 50 000 clients recrutés en fibre au second trimestre 2017. Soit 110 000 clients FttH en plus sur le 1er semestre, pour atteindre les 419 000 abonnés fibre.

Free espère recruter 200 000 clients en fibre sur la totalité de l’année 2017, puis 300 000 à 500 000 par an sur les années suivantes.

Il faut dire que Free fait de gros efforts pour proposer ses offres FttH à de plus en plus de français, avec désormais 5,3 millions de foyers éligibles aux offres en fibre de Free. Ce sont 500 000 nouvelles prises FttH qui sont raccordables sur ce deuxième trimestre, et 900 000 depuis le début d’année. L’opérateur vise les 9 millions de prises raccordables au FttH à fin 2018 et 20 millions à fin 2022. Pour cela, l’opérateur profitera des infrastructures mutualisées qui sont déployées par d’autres industriels, notamment sur les RIP.

Attention au ralentissement chez Free...

Si les résultats globaux d’Iliad (maison mère de l'opérateur) sont donc toujours aussi solides, quelques points posent cependant des questions sur un fléchissement, surtout sur le fixe. Comme l’explique le Groupe Iliad, le contexte très concurrentiel et l'intensité des promotions des concurrents expliquent un ralentissement dans les recrutements nets du Groupe. Et cela malgré ses ventes privées à prix fracassés, qui sont souvent prolongées à plusieurs reprises.

D’autre part, cela impact l’ARPU fixe (le revenu moyen par abonné), qui sur le fixe est stable depuis un an (34€), avec une baisse de 0,5€ sur le second trimestre.

La fin d’année 2017 va être cruciale pour la filiale télécoms d'Iliad, notamment sur l’enrichissement des contenus de ses offres face à la déferlante SFR. Mais également sur l’arlésienne de la nouvelle box Internet Freebox V7. Très attendue et toujours pressentie dans les semaines à venir…

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus