A 16:23 dans Free

Free Mobile à La Réunion : c’est parti pour la 4G à prix cassé

4
JUIL
2017
Partager cette actu sur :

Free vient de dévoiler sa première offre mobile dans les DOM. Au menu, un tarif imbattable pour un forfait 4G bien garni.

FacebookTwitter

Plusieurs mois après avoir décroché ses premières fréquences 4G dans les DOM, l'opérateur lance enfin sa première offre commerciale. Les Réunionnais peuvent d’ores et déjà s’inscrire en ligne pour s’offrir un forfait Free 25 Go à moins de 10€ par mois. Avec la promesse d’un réseau plus solide qu’en métropole.

Illimité 25 Go en 4G+ à 10€/mois, sans engagement

Détail de l’offre dévoilée par Xavier Niel en personne au Ciné Cambaie de Saint-Paul : 9,99€/mois sans engagement, pour les appels illimités, les SMS/MMS et une enveloppe de data de 25 Go. Avec l’assurance, affirme le patron d’Illiad, de bénéficier de débit optimaux, grâce à une couverture de 98% de la population en 4G+. Bien mieux, donc, qu’en métropole, où les lacunes de l’opérateur en la matière restent le talon d’Achille d’une offre par ailleurs ultra-compétitive.

S’y ajoutent les usages en roaming depuis la métropole, l’Europe et les autres DOM : tout illimité et un godet de 25 Go dédié à l’itinérance.

Le forfait Free MObile pour La Réunion

Forfait Free, la concurrence au tapis ?

Fidèle à ses habitudes, Xavier Niel n’a pas manqué l’occasion d’égratigner la concurrence, en se livrant à un benchmark des offres actuellement disponibles sur l’île. Où il faut compter au minimum 30€ chez Orange pour un illimité 20 Go, voire 33€ chez SFR.  Des tarifs face auxquels l’offre de Free provoquera forcément un appel d’air. Comme il y a cinq ans lors du lancement en métropole, cette nouvelle donne devrait logiquement entraîner l'ensemble du marché à la baisse.

« Vous ne verrez jamais ce forfait en métropole »

Mais Xavier Niel ne s’est pas contenté de rhabiller ses concurrents pour l’hiver austral. Il s’est plus largement donné pour mission de combattre les inégalités tarifaires entre la métropole et La Réunion. Un déséquilibre indéniable, illustré par un comparatif des prix de divers produits de consommation. Dans ce « paradis des prix chers », Free entend bien redresser les torts avec cette offre deux fois moins onéreuse que son forfait hexagonal.

Explication de la prouesse : moins de taxes et un territoire plus facile à couvrir. Raisons pour lesquelles « vous ne verrez jamais ce forfait en métropole », a poursuivi le patron de Free. Avant de s’emballer : « On a envie que vous soyez les privilégiés de La République et non pas ceux qui payez systématiquement plus cher ». Une allusion à la déclaration de la Ministre des Outre-mer Annick Girardin, qui dénonçait le 29 juin dernier le « coût excessivement élevé » supporté par les consommateurs d’Outre-mer en matière de télécommunications. Situation qui « contribue à la fracture numérique entre les territoires de la République ».

Antilles et Guyane attendront

Par-dessus son habituel costume de Robin des bois du pouvoir d’achat, Xavier Niel enfile donc la tenue de défenseur de la continuité territoriale. On peut moquer l’emphase, la réalité demeure : celle de marchés ultra-marins sclérosés où les consommateurs de services télécoms restent captifs de prix élevés. Soit l’environnement de prédilection pour Free, qui devrait sans mal s’emparer d’une part du parc réunionnais (875.000 cartes SIM). Une pénétration que la part importante du prépayé, encore supérieure à 20% malgré un déclin constant, devrait faciliter.

Même chose aux Antilles et en Guyane. Les conditions y sont également réunies pour permettre à Free de déployer des offres très compétitives et partir à l'assaut d'un parc de près de 1,5 million de SIM. Mais, attendu de pied ferme dans ces autres DOM, l’opérateur avait prévenu cet hiver que ça ne serait « pas pour tout de suite ». Contrairement à La Réunion et Mayotte, où il pouvait s’appuyer sur le réseau de Telco OI pour se lancer rapidement, il lui faut en effet déployer de nouvelles infrastructures en Martinique, Guadeloupe et Guyane. La concurrence peut encore y dormir tranquille…

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus