A 11:40 dans Free

Résultats Iliad : Free retrouve des couleurs grâce à la fibre

12
NOV
2019
Partager cette actu sur :

Iliad a publié des résultats encourageants pour le 3e trimestre. En France, Free redresse la barre sur le fixe grâce à la fibre, et limite la casse sur le mobile.

FacebookTwitter

Free : résultats financiersLe bout du tunnel pour Free ? La marque du groupe Iliad regagne en tout cas des abonnés Internet fixe au 3e trimestre après un an de disette. 32 000 clients Freebox (nets de résiliation) sont ainsi venus grossir les effectifs de l'opérateur sur la période. Il y a aussi du mieux sur le mobile, même si le groupe continue de perdre des abonnés.

La fibre Free en pleine forme

Sur le fixe, l'opérateur bénéficie notamment d'un nouveau record de recrutement d'abonnés Freebox en fibre optique : 210 000 de plus en un trimestre. Free surpasse à nouveau Orange dans cet exercice, grâce à ses ouvertures à tout va dans de nouvelles zones rurales (réseaux d'initiative publique) ces six derniers mois. Ainsi que sur les zones AMII, y compris, désormais, celles déployées par SFR. Autre motif de satisfaction : le potentiel de conquête de la fibre Free, puisque seulement 1/3 de ces clients FttH supplémentaires (nets de résiliation) sont issus de migrations depuis une offre Freebox ADSL.

Au total,  l'opérateur comptait au 30 septembre 6,4 millions d'abonnés fixes, dont 1,5 million en FttH, pour 12 millions de locaux raccordables.

Free mobile fragile mais payant

Côté mobile, c'est moins flamboyant. Free continue de voir fondre sa base d'abonnés : -18 000 au 3e trimestre. Notons toutefois que la glissade s'est atténuée par rapport aux précédents trimestres. Le groupe de Xavier Niel se félicite aussi d'enregistrer 147 000 recrutements nets sur son forfait 4G 50/100 Go, "deux fois plus que sur les deux derniers trimestres".

C'est l'offre mobile la plus rémunératrice pour l'opérateur, qui a renoncé il y a un an à sa politique de recrutement à vil prix via les ventes privées pour privilégier une politique de marge. Conséquence : "la base d'abonnés sous promotions très agressives a été divisée par 8 en un an". Moins d'abonnés, mais plus rentables : le tournant stratégique de Free se poursuit et semble limiter la casse.

Résultats d'Iliad au 3e trimestre 2019 : Free se redresse

Source : Présentation des résultats d'Iliad au T3 2019

Coups de pouce pour le CA

C'est en tout cas ce que suggèrent les résultats financiers publiés par l'opérateur : +9,9% sur un an à 423 millions d'euros pour le chiffre d'affaire facturé aux clients mobile. Après + 5% et +7% aux trimestre précédents, le redressement semble donc se confirmer. Iliad souligne toutefois "l'effet positif de l'inclusion des offres de livres numériques dans certaines offres" (Youboox). Ces quelques euros de TVA économisés sur les factures de millions de clients lui permettent en effet de gonfler son CA, dans une proportion dont, contrairement à Orange, le groupe ne précise pas l'ampleur.

Même chose sur le fixe, du reste. L'effet Youboox est également convoqué pour expliquer la hausse du revenu moyen par abonné sur les offres Freebox. Malgré cet appoint, le CA des offres fixes (hors Jaguar Network) ne s'améliore que timidement (+0,6% à 650 millions d'euros). Déjà une satisfaction pour Iliad, qui voit enfin Free sortit du rouge sur les box. "Repositionnement des offres commerciales" et "accélération sur la fibre" sont les facteurs cités par le groupe pour expliquer ce redressement. Sans oublier, néanmoins, que cette amélioration se produit dans un "marché moins agressif qu'il y a un an".

L'action Iliad flambe grâce une OPRA

Des indicateurs financiers qui incitent à l'optimisme, donc, même s'ils restent à prendre avec précaution. Suffisants pour conduire le groupe à confirmer l'ensemble des objectifs de son plan Odyssée 2024 et relever son dividende. Le titre Iliad gagnait en tout cas près de 20% en Bourse ce mardi matin, les investisseurs saluant les publications du jour du groupe.

Un enthousiasme qui s'explique surtout par l'annonce d'une Offre publique de rachat d'actions (OPRA) annoncé en parallèle par Iliad. Celui-ci propose le rachat de ses propres titres à hauteur de 1,4 milliard d'euros, au prix unitaire de 120 euros. Soit 26% de prime par rapport au cours de clôture du 11 novembre, et 38% de mieux que la moyenne des trois derniers mois. L'opération est financée par une augmentation de capital d'un même montant, garantie par Xavier Niel, dont la part au capital (52%) va donc augmenter à l'issue de cette OPRA qui sera lancée en décembre.

     

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus