A 12:15 dans Mobile

4G en Algérie : les dés sont jetés

25
MAI
2016
Partager cette actu sur :

La 4G fera bientôt son apparition en Algérie et les rôles des trois opérateurs concernés sont distribués. Un moyen pour l’Algérie de plonger sa population dans le multimédia et la big data.

FacebookTwitter

L’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT), a réparti provisoirement les licences 4G parmi les trois opérateurs suivants :

  • Algérie Télécom mobile (ATM/Mobilis)
  • Optimum Télécom Algérie (OTA/Djezzy)
  • Watania Télécom Algérie (WTA/Ooredoo).

Les trois acteurs sont convoqués le 29 mai au siège de l'ARPT afin d'officialiser la répartition des rôles dans les différentes wilayas algériennes (subdivisions administratives). Lors de cette rencontre seront définies les obligations de déploiement pour les quatre années à venir et pour chacun des opérateurs.

Les promesses de chacun

mobilis-edd

Mohamed Habib, PDG de Mobilis a dévoilé les objectifs de son entreprise. Actuel n°1 sur la 3G, Mobilis compte déployer sa 4G dans deux wilayas du Nord et une wilaya du Sud. De plus, l'opérateur assure 25% de couverture d'une wilaya sur un an, au lieu des 10% initialement prévus. Enfin, Mohamed Habib promet un gel des prix : la 4G au même prix que la 3G actuelle.

1-djezzy

L'opérateur Djezzy, lui, affirme qu'il proposera la connectivité 4G la plus performante : "la meilleure technologie en matière de 4G qui améliorera davantage les services", selon son premier responsable.

LOGO-Ooredoo

Enfin, l'enseigne Ooredoo, troisième au classement "vise à être présente dans le plus grand nombre de wilayas dès la première année".

Un boost pour l'Algérie

Bien qu'elle ait été l'un des derniers pays à lancer la 3G, le pays nord-africain se positionne aujourd'hui comme un porte-drapeau de la 4G en Afrique. Le pays est l'un des 10 premiers États africains à fournir cette technologie mobile à ses habitants.

En plus de permettre à la population d'accéder plus aisément à une connexion haut débit mobile, c'est un coup de pouce à l'économie locale. En effet pour bénéficier de cette connectivité de 4ème génération, l'utilisateur doit se munir d'un terminal adapté (compatible 4G), ce qui fera le bonheur des vendeurs de smartphones et tablettes algériens dans les mois à venir.

Pour l'ARPT  "c’est une véritable avancée mais beaucoup de choses restent encore à faire. Le taux de connectivité est passé de 46% fin 2015, à 53% en mars 2016, alors qu’il était de 6% en 2013". L'Algérie est donc sur la phase ascendante et le passage vers les technologies de nouvelle génération se fait tout naturellement, ce qui  encouragera l'arrivée imminente du Wi Ci, le réseau Wi Fi Outdoor,

Dans le cadre de la dynamique de rapprochement et de la généralisation d’accès à Internet, Algérie Télécom est sur le point de proposer un réseau Wi Fi s'étendant sur plus de 2,5 km à la ronde. Selon M. Adel Bentoumi, Directeur Marketing du groupe AT, la technologie permettrait de proposer un vaste réseau Wi Fi "Outdoor" sur certains sites stratégiques tels que les campus universitaires, les complexes hospitaliers et zones touristiques.  

Source : El Watan
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus