A 14:53 dans Outre-mer

Europe : la Commission européenne fixe enfin les prix de gros

2
FEV
2017
Partager cette actu sur :

La fin de l’itinérance mobile en Europe est toujours prévue le 15 juin prochain, vous pourrez donc utiliser votre forfait à l’étranger comme vous le faites en France. Pour éviter de léser les opérateurs aux marchés nationaux différents, les tarifs de gros ont également été revus. Le dernier obstacle à la fin de l’itinérance a été franchi selon la Commission européenne.

FacebookTwitterGoogle+

L'Europe, c'est la circulation des biens et des personnes mais pas encore des smartphones. Le 15 juin prochain, ce sera enfin le cas. Nous pourrons utiliser nos smartphones en Europe de la même façon que nous l'utilisons en France.

Trouver le juste milieu entre les intérêts divergeant

Toutefois, si le marché est unique, les opérateurs sont toujours nationaux avec chacun leur réglementation. Par exemple, lorsqu'un Français se déplace en Allemagne, l'opérateur allemand facture à l'opérateur français l'utilisation de son réseau (appels, SMS/MMS, Internet).

Or, certains pays, notamment en Europe du nord et de l'est, avaient peur que la fin de l'itinérance engendre une augmentation du prix moyen des forfaits. Tandis que dans les pays d'Europe du sud, plus touristique, les opérateurs souhaitaient garder des tarifs de gros élevés car l'afflux de touristes européens entraîne un surplus d'investissement.

De 7,70€/Go à 2,50€/Go en 2022

Après des allers-retours entre la Commission européenne et le Conseil européen, les deux institutions se sont mises d'accord pour une baisse progressive des tarifs de gros entre les opérateurs :

  • 15 juin 2017 : 7,70€/Go
  • 1er janvier 2018 : 6€/Go
  • 1er janvier 2019 : 4,50€/Go
  • 1er janvier 2020 : 3,50€Go
  • 1er janvier 2021 : 3€/Go
  • 1er janvier 2022 : 2,50€/Go

De même, au 15 juin prochain, les appels passeront de 0,05€/min à 0,032€/min tandis que les SMS seront facturés 0,01€ au lieu de 0,02€.

« Phase finale » de la suppression de l'itinérance

« Les citoyens de l’UE attendent de nous que nous supprimions les frais d’itinérance en juin 2017. Toutes les négociations sont désormais en phase finale et nous pourrons respecter nos engagements » déclare Miapetra Kumpula-Natri, rapporteure en charge de la législation au Parlement européen.

Les pays membres devront toutefois valider ce schéma dans les prochaines semaines.

Quelles seront les limites nationales ?

Il reste également la question épineuse des limitations imposées par les opérateurs pour éviter certains abus, comme la souscription par des européens de forfaits mobiles dans des pays où les tarifs sont plus bas.

Chaque autorité de régulation nationale pourra négocier avec les opérateurs pour les critères qui seront appliqués. Voilà qui promet d'être illisible auprès du consommateur...

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus