Roaming voix et data : vers une nouvelle baisse en Europe ?

10
DEC
2010
Partager cette actu sur :

Roaming SMSMalgré une flopée de mesures régulatrices, la Commission européenne estime que les coûts des services mobiles en roaming ne diminuent pas suffisamment vite. Neelie Kroes, en charge de l’économie numérique au niveau communautaire, vient de lancer une consultation afin d’accélérer la baisse des tarifs d’itinérance au sein de l’Union européenne.

Bien que la Commission européenne, sous l’impulsion de l’ancienne commissaire européenne en charge de la société de l’information, Viviane Reding, ait permis de faire sensiblement baisser les coûts des communications et des SMS en roaming, c’est-à-dire les services émis du réseau d’un opérateur mobile d’un Etat-membre vers celui d’un opérateur d’un autre Etat-membre, la situation ne convient pas encore à Neelie Kroes.

En effet, l’actuelle commissaire européenne en charge de l’économie numérique estime que « l’existence de disparités excessives entre tarifs nationaux et tarifs d’itinérance n’est pas acceptable dans un véritable marché unique européen ».

Mobile europeEn outre, les tarifs de roaming appliqués par les opérateurs mobiles pour la voix et les SMS resteraient trop près des plafonds fixés par la Commission européenne. Enfin, Neelie Kroes aimerait également réguler les tarifs d’itinérance des échanges de données (Internet mobile) qui n’ont encore fait l’objet que de dispositions à la marge.

Ce réexamen de la réglementation en vigueur doit être mené avant le 30 juin 2011, date à laquelle la Commission européenne devra présenter ses conclusions au Parlement et au Conseil européens.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus