A 15:00 dans Europe, Internet

Taxe Internet en Hongrie : Viktor Orban fait marche arrière

31
OCT
2014
Partager cette actu sur :

Le 21 octobre, le dirigeant hongrois Viktor Oraban envisageait de taxer le trafic de données sur Internet. Devant la levée de boucliers en Europe et dans son pays, le président hongrois recule.

FacebookTwitter

C’est une victoire pour les défenseurs des libertés sur Internet et de sa neutralité. 10 jours après avoir annoncé la mise en place d’une taxe sur le trafic Internet, Viktor Orban, le président hongrois, fait marche arrière et abandonne son projet de taxe suite aux pressions de ses concitoyens, de l’union Européenne et de Etats-Unis.

« La taxe ne peut pas être introduite dans sa forme actuelle […] si le peuple n’approuve pas une chose et qu’en plus, il la considère comme déraisonnable, alors elle ne doit pas être faite » a expliqué le dirigeant conservateur.

Cette taxe devait s’élever à 150 forints (0,50 euro) par gigaoctet transféré avec un plafond de 2 euros.

A peine révélé au grand public ce projet de loi a suscité la colère non seulement des Hongrois qui ont manifesté par dizaines de milliers dans les rues de Budapest mais aussi en province et à l’étranger. Neelie Kroes, la commissaire jusqu’à ce soir à l’économie numérique avait fustigé sur Twitter ce projet en le qualifiant de « honte ».

Pour de nombreux observateurs, cette taxe présentée comme un moyen d’équilibrer le budget de l’Etat était finalement un moyen de faire taire les critiques envers le dirigeant conservateur accusé de dérives autoritaristes.

De son côté, Viktor Orban plaide pour le malentendu et promet une consultation.

Source : Le Monde
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus