A 9:27 dans Fibre optique

FTTH : la Suisse se prépare au déploiement de la fibre

8
OCT
2009
Partager cette actu sur :

Drapeau suisseLa France pourrait prendre modèle sur l’organisation avec laquelle la Suisse a réglé la question du FTTH. En une série de tables rondes, les acteurs se sont mis d’accord sur les conditions de déploiement de la fibre optique jusqu’à l’abonné.

La Suisse se prépare à l’arrivée du très haut débit. Afin de ne pas rater le virage du FTTH, l’OFCOM (Office fédéral de la Communication) – à ne pas confondre avec l’Ofcom (autorité de régulation des télécoms britannique) – s’est attaqué au dossier assez tôt.

Dès l’été 2008, des premières discussions ont été menées entre l’OFCOM, la ComCom (Commission fédérale de la Communication) et différents acteurs (entreprises de télécommunications, services d’électricité, câblo-opérateurs, fournisseurs de services) afin de trouver le modèle de déploiement le plus pertinent pour amener la fibre optique dans les foyers.

Parallèlement à ces discussions, quatre groupes de travail ont été formés afin de réfléchir sur quatre points majeurs du déploiement de la fibre optique en Suisse :

  • Les questions liées à la spécification du câblage interne des immeubles
  • La normalisation de l’accès au réseau de transport
  • La définition du point de mutualisation
  • Les modalités contractuelles entre propriétaires d’immeubles et exploitants de réseaux

Fibre optiqueGrâce à la collaboration entre les différents acteurs, les conditions de constitution d’un réseau de fibre optique jusqu’à l’abonné ont pu être définies lors de la table ronde du 5 octobre. Tout d’abord, comme en France, la solution multi-fibres a été choisie avec la pose d’au moins quatre fibres par logement. Ces installations seront uniformes avec un modèle de prise unique pour faciliter le changement de fournisseur.

Par ailleurs, les participants se sont mis d’accord sur un accès normalisé au réseau. L’OFCOM explique que « grâce à une interface ouverte, les fournisseurs de services se voient garantir par les exploitants un accès permanent au réseau vers le client, qui ne rencontrera aucun problème technique pour changer de fournisseur sur le même réseau de fibres optiques. »

GenèvePour autant, le dossier n’est pas clos puisqu’il reste à définir les détails des contrats liant propriétaires d’immeubles et exploitants de réseaux. Deux groupes de travail poursuivent leurs réflexions afin que le Conseil fédéral remette un rapport complet au Parlement avant juin 2010.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus