A 15:00 dans Amérique, Asie, Google

Google adopte le programme « zero rating » dans les pays émergents

17
FEV
2015
Partager cette actu sur :

Le géant américain veut expérimenter la data gratuite pour se faire une place dans les pays émergents.

FacebookTwitter

Internet pour tous

Google semble vouloir contribuer au développement de l’Internet pour tous. Il marche sur les traces de Facebook puisque ce dernier avait lancé en 2013 le projet internet.org, qui visait à faciliter l’accès à Internet, notamment dans les pays en émergents.

Premiers essais en Inde

Google, lui, a pour projet de démocratiser le smartphone, en commençant par la commercialisation de smartphones low-cost en Inde. Pour ce faire, il a développé le programme Android One, lequel a donné naissance à trois smartphones à moins de 100 dollars chacun, manufacturés par trois des plus importants constructeurs indiens : Karbonn, Spice et Micromax.

Des services toujours plus innovants

Google va encore plus loin puisqu’il vise à valoriser ces smartphones en réduisant le coût des factures de leurs utilisateurs. Ce projet, déjà connu sous le nom de « zero rating », a entrainé la création d’un partenariat entre Google et l’opérateur indien Airtel pour que les données mobiles consommées par certaines applications ne soient pas facturées. Ainsi, l’utilisateur peut jouir d’un smartphone dernière génération à moindre coût.

Un avenir prometteur

Le projet pourrait s’étendre à d’autres opérateurs, ainsi qu’à des développeurs d’applications, qui pourraient y voir un intérêt économique, car si les applications deviennent plus facilement accessibles, les utilisateurs viendront à être plus nombreux. La liste des partenaires devrait donc continuer à accroître.

Comme il avait été annoncé lors de la Google I/O en juin 2014, le projet s'est déjà étendu au Bangladesh, au Népal, à l'Indonésie, au Sri Lanka, et Google a annoncé aujourd'hui que deux smartphones seraient commercialisés très prochainement aux Philippines.

Source : The Information
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus