Bruxelles enquête sur Google

1
DEC
2010
Partager cette actu sur :

logo google puzzleAprès s’être penchée sur le cas de Microsoft, la Commission européenne pourrait s’en prendre à Google. Le porte-parole du commissaire en charge de la concurrence a en effet annoncé qu’une enquête approfondie allait être menée afin d’évaluer si la firme de Moutain View a abusé de sa position dominante sur le marché européen.

En février dernier, trois sites Internet (Ciao, Foundem et ejustice) dont deux liés à Microsoft portaient plainte auprès de la Commission européenne contre Google, son mode de référencement et ses activités publicitaires.

Une quatrième plainte, dont l’auteur est inconnu à ce jour, venant tout juste de s’ajouter à la liste, Bruxelles a décidé d’ouvrir une enquête approfondie sur les activités de la firme de Mountain View en Europe. « Les plaintes que nous avons reçues méritent d’être étudiées en profondeur » a déclaré Joaquin Almunia, porte-parole du commissaire en charge de la concurrence.

La Commission européenne devrait ainsi se pencher sur les activités de moteur de recherche de Google, afin de voir si l’entreprise a utilisé sa position hégémonique dans certains pays européens (autour de 90 % de parts de marché en France notamment) pour brider ou faire disparaître ses concurrents.

Logo GoogleBruxelles examinera également les contrats du service AdSense de la firme californienne pour s’assurer qu’ils contiennent pas de clause d’exclusivité susceptibles d’asphyxier toute dynamique concurrentielle.

Au terme de cette enquête, la Commission européenne pourrait envoyer à Google une « lettre de griefs », qui permettra à l’entreprise dirigée par Eric Schmidt d’établir une défense. L’enjeu est de taille puisque, si des sanctions financières sont prises à l’égard de Google, celles-ci pourraient se monter à 2,4 milliards de dollars.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus