A 13:25 dans Fibre optique

Google veut apporter l’Internet sans fil aux pays émergents

27
MAI
2013
Partager cette actu sur :

Google enseigne bâtimentGoogle ne se contente pas d’équiper la majorité des smartphones avec son OS mobile Android ou d’être le leader de la requête sur Internet. Le géant américain veut aussi posséder ses propres réseaux. Si aux Etats-Unis, il commence à poser de la fibre optique, Google envisage de relier à Internet plus d’un milliard d’individus en Afrique sub-saharienne et en Asie du sud-est.

L’empire Google s’attaque désormais aux pays émergents. On peut être le maîtres des contenus sur Internet, si les individus n’ont pas de connexion ni de terminaux pour se connecter, cela ne sert à rien.

Si aux Etats-Unis, la firme de Mountain View déploie son propre réseau en fibre optique avec des débits atteignant les 1 Gigabit/s, elle envisage aussi de déployer son propre réseau sans fil en Afrique sub-saharienne et en Asie du sud-est. L’objectif est d’atteindre un marché de plus d’un milliard d’individus notamment dans les zones à l’extérieur des villes.

Pour y parvenir, Google envisage de former des partenariats avec les opérateurs locaux et de les soutenir. Dans certains cas, Google utiliserait les bandes de fréquences réservées à la télévision si les régulateurs des télécoms locaux le lui autorisent.

Le géant de l’Internet serait déjà en discussion avec des autorités de régulation d’Afrique du Sud et du Kenya afin qu’ils modifient leur législation pour déployer massivement de tels réseaux. Certains experts pensent que ces modifications interviendront dès cette année.

Des ballons en guise d’antennes relais

Internet en AfriqueEn plus du réseau, Google travaille sur le développement d’un écosystème à part-entière avec de nouveaux processeurs capables de faire tourner des smartphones Android low cost. De plus, pour transmettre les ondes, Google déploierait des ballons spéciaux ou des dirigeables évoluant en haute altitude bien qu’ils devront émettre sur d’autres fréquences que celles réservées à la télévision. Certains vont jusqu’à dire que Google participerait à la création d’un réseau de satellites.

En connectant plus de monde sur le web, Google multiplie les accès à son moteur de recherche et à ses services tels que YouTube et Google Play. Actuellement, 87 % de ses 50 milliards de dollars de revenus annuels proviennent de la publicité en ligne.

L’idée de Google n’est pas si saugrenue puisqu’en développant son propre réseau sans fil, il contourne les opérateurs mobiles. Enfin, plus de la moitié de la population mondiale n’a pas accès à Internet.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus