A 14:19 dans Outre-mer

La fin des frais d’itinérance mobile en Europe enfin validée

19
DEC
2016
Partager cette actu sur :

Les États membres de l’Union européenne ont enfin approuvé la fin des frais d’itinérance pour les mobinautes voyageant dans les différents pays. Toutefois, les limites pour éviter les abus n’ont pas été clairement définies. Chaque pays pourra définir ses propres règles dans un système complexe.

FacebookTwitter

Après la libre circulation des personnes, voici celle des smartphones. Les pays membres de l'Union européenne ont enfin validé le projet de la Commission supprimant les frais d'itinérance entre les États.

La fin des frais d'itinérance en Europe

Concrètement, votre opérateur ne pourra plus vous surfacturer l'utilisation de votre forfait si vous voyagez en Europe. Vos consommations (appels, SMS/MMS, Internet) seront décomptés comme en France.

Les opérateurs étaient inquiets des frais engendrés étant donné les différences de prix et de forfaits entre les différents marchés. Le risque est que les clients aillent souscrire un forfait dans un pays avantageux et l'utilisent exclusivement dans leur pays d'origine.

Période d'observations de 14 jours

Pour pallier ce problème des limitations pourront être mises en place et le système promet d'être complexe. Les opérateurs pourront observer pendant 14 jours le comportement d'un abonné mobile, si celui-ci utilise quasi exclusivement son forfait à l'étranger alors son fournisseur pourra lui adresser un avertissement et devra modifier son comportement dans les deux semaines qui suivent, sous peine de voir sa facture s'alourdir.

Certaines personnes bénéficieront d'une certaine largesse pour peu qu'ils prouvent leur situation, on pense notamment aux frontaliers ainsi qu'aux étudiants partant en Erasmus dans un autre pays de l'Union.

Des limites floues et différentes selon les pays

Les autorités de régulation nationales pourront mettre en place en accord avec les opérateurs des contraintes un peu plus strictes sans toutefois que l'on sache quelles sont les limites posées par la Commission européenne.

Parmi les règles envisagées, on retrouve trois cas de figures qui limiteront l'itinérance :

  • si le trafic (appels/SMS/MMS/Internet) en itinérance est plus élevé que dans le pays d'origine
  • si une carte SIM inactive depuis longtemps n'est utilisée qu'en itinérance
  • si plusieurs cartes SIM sont utilisées par un même abonné en itinérance

Nous devrions en savoir plus dans les prochains mois sachant que la suppression de l'itinérance interviendra le 15 juin 2017, à temps pour profiter des vacances dans les contrées européennes.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus