A 10:25 dans Mobile

L’Algérie se prépare au lancement de la 4G

27
JUIL
2016
Partager cette actu sur :

Alors que les fréquences ont été attribuées fin mai, il ne manque plus que les décrets exécutifs pour le lancement de la 4G en Algérie. Les opérateurs fourbissent leurs armes et sont impatients de faire découvrir leurs nouveaux réseaux aux consommateurs.

FacebookTwitter

L'Algérie profitera bientôt du très haut débit mobile. L'Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT) a attribué fin mai aux trois opérateurs les licences permettant de déployer des antennes 4G et commercialiser les produits associés.

4G en Algérie : il ne manque que les décrets exécutifs

Les opérateurs n'attendent plus que les décrets exécutifs afin de concrétiser aux yeux du public la 4G promise depuis un moment. Djezzy, Ooredoo et Mobilis préparent activement ce lancement en adaptant leurs réseaux.

Ooredoo modernise son réseau 3G

L'Algérie se prépare au lancement de la 4G

Ainsi chez Ooredoo, on annonce que les 48 wilayas algériens sont désormais couverts en 3G avec l'ouverture du réseau dans ceux de Tissemssilt, Khenchela et Tindouf. Au total, 90% de la population a accès à la 3G.

Bien entendu, ces travaux ont permis d'anticiper l'installation d'antennes 4G afin de réaliser un lancement national dès que cela sera possible. Avec pour ambition d'« offrir rapidement le meilleur de la 4G sur tout le territoire national ».

Djezzy veut être le leader de 4G

L'Algérie se prépare au lancement de la 4G

Chez le leader Djezzy, on n'est pas en reste. L'opérateur affirme posséder plusieurs atouts, parmi ceux-ci : le plus grand nombre de sites de télécommunications en Algérie. Ce qui lui permet d'installer rapidement des antennes 4G sur ses points hauts.

Autre avantage : le câblage des antennes en fibre optique pour garantir les débits de la 4G. Djezzy a fait une démonstration avec son partenaire Huawei devant les représentants de l'ARPT et a dépassé les 75 Mb/s. Notamment, grâce aux 2 600 km de fibre optique déployés.

L'appui du groupe VimpelCom

Enfin, l'opérateur compte sur son actionnaire principal, VimpelCom, qui possède déjà une expertise dans le domaine du très haut débit mobile. Il exploite déjà ce type de réseau en Russie, en Italie et en Géorgie.

Le groupe va investir plus de 900 millions d'euros pour améliorer la qualité de ses réseaux : « Nous sommes en train de moderniser le réseau 2G, de poursuivre le déploiement de la 3G dont il reste que 7 wilayas en décembre prochain pour boucler les 48 wilayas et consacrer nos efforts sur la 4G » indique Jean-Yves Charlier, président de VimpelCom.

Mobilis reste discret

L'Algérie se prépare au lancement de la 4G

Il ne manque que Mobilis, l'opérateur mobile filiale d'Algérie Télécom n'a pas encore communiqué sur ses intentions à propos de la 4G. Nul doute que lui aussi se prépare activement à offrir à ses abonnés l'expérience du très haut débit mobile.

Testez la qualité des réseaux mobiles 3G et bientôt 4G en Algérie avec l'application nPerf disponible gratuitement sur iOS, Android et Windows Phone.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus