Le Président Obama prend position en faveur de la neutralité du net

10
NOV
2014
Partager cette actu sur :

La neutralité du net est-elle finalement hors de danger ? C’est du moins ce que laisse à penser l’intervention du Président américain Obama. Ce dernier s’est exprimé aujourd’hui au sujet de ce principe qui a été fortement malmené au cours de l’année.

FacebookTwitter

En avril dernier, le sujet de la neutralité du net, principe selon lequel les informations sur le web doivent être traitées de la même manière, sans discrimination à l'encontre de la source, de la destination ou du contenu des ces données, a refait surface. La Federal Communication Commission (FCC), équivalent américain de l'ARCEP, prévoyait d'autoriser les opérateurs à instaurer une différence de traitement des sites de contenus tels que Netflix ou YouTube. Ainsi, chaque opérateur aurait la possibilité de faire payer un site en échange de la garantie d'un débit optimal. Ce projet de loi a créé la panique aux Etats-Unis, puisqu'il remettait en cause le principe de neutralité et annonçait la fin d'un Internet libre et ouvert.

Aujourd'hui, le Président Obama a clairement exprimé son intention de protéger cette neutralité du net, indiquant qu'Internet devait rester libre et ouvert. "Les opérateurs Internet ne peuvent pas décider sur quelle boutique en ligne vous pouvez acheter ou quel service de streaming vous pouvez utiliser. Et ils ne peuvent laisser les entreprises payer pour être prioritaires par rapport à leurs concurrents [...]. Je demande à la FCC de reconnaître que pour la plupart des Américains, Internet est devenu une part centrale de la communication de tous les jours et dans la vie de tous les jours".

Si aucune mesure concrète n'a été prise pour le moment, l'intervention du Président américain devrait probablement rassurer de nombreux internautes sur l'avenir d'Internet. Reste à voir comment la FCC accueillera la prise de position de la Maison Blanche.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus