A 16:10 dans Fibre optique

Les Etats-Unis placent le haut débit à partir 25Mb/s

30
JAN
2015
Partager cette actu sur :

Jusqu’à présent, pour être défini comme un abonné haut débit aux Etats-Unis, il suffisait de bénéficier d’une connexion inférieure à 4 Mb/s. Aujourd’hui, la FCC (Federal Communications Commission) change les règles : avec un débit inférieur à 25 Mb/s vous êtes en bas débit !

FacebookTwitter

La FCC, l'équivalent de l'ARCEP notre régulateur des télécoms, a modifié la définition de l'Internet haut débit passant le débit descendant minimal de 4 Mb/s à 25 Mb/s.

Retour en arrière : en 2010, pour être considéré comme un abonné haut débit, il fallait bénéficier d'un débit descendant de 4 Mb/s et d'un débit montant de 1 Mb/s.

Haut débit : 25 Mb/s en débit descendant et 3 Mb/s en débit montant

Aujourd'hui, la FCC a estimé que cet indicateur était insuffisant pour donner une indication juste aux consommateurs américains. La nouvelle référence est donc 25 Mb/s en débit descendant et 3 Mb/s en débit montant. Avec cette nouvelle référence, les opérateurs américains vont être obligés de fournir des services plus rapides à leurs clients pour se conformer aux exigences de la FCC.

Ce changement intervient au moment où la FCC a publié un rapport d'étape sur le marché du haut débit aux Etats-Unis. D'après l'étude de la FCC, 55 millions d'Américains, soit 17 % de la population, n'ont pas accès à une connexion haut débit. Quant à ceux résidant en zones rurales, ils sont 53 % (22 millions) à ne pas avoir accès à une connexion répondant aux nouvelles normes. Enfin, 20% d'entre eux n'ont pas de connexion répondant à l'ancienne norme.

En prenant cette décision, la FCC espère accélérer le déploiement du très haut débit car elle juge qu'il est trop lent et insuffisant.

De leur côté, les opérateurs sont inquiets et estiment que cette décision est purement arbitraire car elle ne tient pas compte de la réalité du terrain. Ils rappellent que de millions d'Américains ont tout de même accès à Internet. En outre, ils jugent que la nouvelle norme exagère le débit nécessaire pour un utilisateur type.

Il faut savoir qu'en termes de bande-passante les Etats-Unis se place à la 14ème place parmi les nations dans le monde selon les données de Akamai avec un débit  moyen de 11,4 Mb/s.

En France, d'après les données recueillies par le test de débit nPerf, le débit moyen se situe autour des 6,6 Mb/s et pour l'ARCEP, une connexion supérieure à 512 Kb/s et inférieure à 30 Mb/s est considérée comme une connexion haut débit.

 

Source :

Articles en relation

comments powered by Disqus