Paquet télécoms : l’Europe se dirige vers l’élimination des frais d’itinérance

26
JUIN
2014
Partager cette actu sur :

Logo euro Europe finances argentNouvelle étape dans le cadre du Paquet Télécoms : les frais d’itinérance baisseront de 50% dans l’Union Européenne à compter du 1er juillet prochain. Les mobinautes séjournant en Europe pourront donc rester connecté à moindre prix. Pour Neelie Kroes, commissaire européenne chargée la société numérique, c’est un premier pas vers l’élimination des frais d’itinérance en Europe.

Le contexte

En septembre dernier, Neelie Kroes, commissaire européenne chargée de la société numérique, dévoilait la révision du Paquet Télécom. Ce projet visant à abolir les frais d’itinérance en Europe avait soulevé de nombreuses polémiques. Pour l’ORECE (Organe des régulateurs européens de communications électronique), de telles mesures pourraient être catastrophiques pour les opérateurs nationaux et les opérateurs virtuels.

Neelie Kroes Internet Europe

En France, les opérateurs ont anticipé les mesures à venir de la Commission européenne. En effet, depuis le début de l’année, la course au roaming sans surcoût est lancée. De plus en plus, l’itinérance est incluse dans les forfaits des quatre opérateurs mais aussi des MVNO ou marques low cost tels que Sosh, B&You, Prixtel, Virgin Mobile ou encore Joe Mobile (pour en savoir plus, consultez notre dossier sur les offres mobiles incluant le roaming sans surcoût).

Toutefois, ces nouveaux services ont des limites. Qu’il s’agisse de la durée d’utilisation accordée, du nombre de data incluses, ou encore des pays concernés, l’utilisateur peut vite dépasser son forfait.

Baisse des tarifs à partir du 1er juillet 2014

Aussi, Neelie Kroes et la Commission européenne tiennent à maintenir leur projet. Hier, ils ont annoncé dans un communiqué une nouvelle étape dans le roaming européen : « À partir du 1er juillet 2014, l’UE réduira de plus de 50 % les tarifs maximums applicables aux téléchargements de données, qui passeront de 45 à 20 centimes par mégaoctet. Pour les utilisateurs qui voyagent dans l’UE, consulter des cartes, regarder des vidéos, vérifier ses courriels et se connecter aux réseaux sociaux dans un autre pays sera donc moins cher ».

Les prix de la téléphonie et des SMS diminuent aussi

La data ne sera pas la seule activité à voir ses tarifs baisser. Dès juillet prochain, les plafonds vont sensiblement diminuer pour d’autres services :

  • Passer un appel coûtera au maximum 19 centimes d’euro la minute (au lieu de 24 centimes en 2013)
  • Recevoir un appel coûtera au maximum 5 centimes d’euro la minute (au lieu de 7 centimes en 2013)
  • Envoyer un SMS coûtera au maximum 6 centimes d’euro (au lieu de 8 centimes en 2013)

Il s’agit donc d’un pas supplémentaire vers l’abolition des frais de roaming. Neelie Kroes se réjouit du fait que « les tarifs des services de données en itinérance ont baissé de 80 à 90 % par rapport à 2007. »


Choisir un opérateur local pendant ses déplacements

Autre point soulevé par le communiqué de la Commission : les opérateurs devront proposer à leurs abonnés de choisir un autre opérateur lors de leurs voyages en Europe : « Les opérateurs de téléphonie mobile en Europe offriront aux abonnés la possibilité de souscrire à un contrat spécial d’itinérance avant leur départ et, dans la mesure du possible, leur permettront de choisir un opérateur local de téléphonie mobile pour les services de données tels que la messagerie électronique, la consultation des actualités en ligne, le téléchargement de photos et le visionnage de vidéos en ligne, dans le pays visité. » Ce point, déjà abordé par la Commission en septembre dernier, prendra effet à partir du 1er juillet de cette année également.


La Coupe du Monde à l’honneur

Pour illustrer ces mesures, la Commission européenne a pris l’exemple de la Coupe du Monde de football, en précisant qu’« en matière de données, le roaming pour la finale de la Coupe du monde sera au minimum 25 fois moins cher que lors de celle de 2010 ».

paquet telecom foot

Vers la fin du roaming payant ?

Si la Commission européenne fait un pas de plus vers l’élimination des frais d’itinérance en Europe, elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Cette baisse considérable des tarifs des données en itinérance fera une énorme différence pour nous tous cet été […]. Mais cela ne suffit pas. Pourquoi devrions-nous payer des frais d’itinérance dans un marché unique ? D’ici à la fin de cette année, j’espère que nous parviendrons à un accord sur la disparition totale des frais d’itinérance. Le Parlement a fait sa part du travail, c’est maintenant au tour des États membres de jouer ! » a déclaré Neelie Kroes. La balle est donc dans le camp des Etats membres. Les débats risquent d’être houleux ces prochains mois.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus