Le billet d’humeur de DegroupNews : la neutralité du net en péril aux Etats-Unis

25
AVR
2014
Partager cette actu sur :

warningHier, le projet de règlementation de la FCC (Federal Communication Commission), le gendarme des télécoms américain, a semé le trouble aux Etats-Unis. De nouvelles règles drastiques entourant Internet pourraient bien mettre à mal la neutralité du net. Les opérateurs pourront faire payer les sites de contenus contre une garantie de débit optimal.

Hier, la FCC (l’équivalent américain de l’ARCEP) a dévoilé de nouvelles règles pour encadrer Internet. Le régulateur américain a déclenché une vague de panique aux Etats-Unis, et pour cause : il prévoit en effet d’autoriser les opérateurs à instaurer une différence de traitement des sites de contenus (Youtube, Netflix). En d’autres termes, chaque fournisseur d’accès Internet aura le droit de faire payer un site en échange de la garantie d’un débit optimal.

Ce projet met en danger la neutralité du net, principe selon lequel tous les flux de données sur Internet doivent être traités de manière équitable, empêchant ainsi toute discrimination à l’encontre de la source, de la destination ou du contenu de l’information transmise.

Vers un Internet à deux vitesses

Il s’agirait donc de la fin d’un Internet libre et ouvert. Avec la mise en place d’un tarif préférentiel, les petits sites ne pouvant pas se permettre de payer les opérateurs pour que les clients accèdent plus rapidement à leurs contenus seront pénalisés. Cette réglementation engendrerait une concurrence discriminatoire et déloyale. « Les plus riches bénéficieront de ces nouvelles voies rapides. Les autres seront poussés sur les chemins de terre du Web » explique Craig Aaron, président du mouvement Free Press.


Quelles conséquences pour le consommateur ?

acces interditSi les petits sites de contenus sont en danger, qu’en sera-t-il pour les internautes américains ? Ce projet pourrait dériver vers un système d’accès payant à certains sites. L’Internaute pourrait donc lui aussi avoir à payer un supplément pour se rendre sur un site web.

Vers une hausse des prix

Dans les faits, certains sites n’ont pas attendu la décision de la FCC pour passer des accords avec les opérateurs. Netflix a en effet conclu un accord avec Comcast, câblo-opérateur américain, pour obtenir un meilleur débit. Hasard ou coïncidence, le géant américain de la SVOD a annoncé moins d’une semaine après que le prix de son abonnement allait augmenter de quelques dollars. Cette hausse des prix des abonnements pourrait se généraliser avec le projet du régulateur.

Et en Europe ?

En Europe, la protection de la neutralité du net fait partie des grands projets menés par Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne. Au début du mois, le Parlement européen réaffirmait d’ailleurs sa volonté d’un Internet 100% libre et sans aucune restriction. Les opérateurs ne pourront plus brider YouTube par exemple. Pour le moment, la neutralité du net est donc assurée sur le Vieux Continent, mais pour combien de temps ? Certains grands groupes verraient d’un bon œil un alignement sur la position américaine

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus