A 12:00 dans Mobile

La planète compte autant de cartes SIM que d’êtres humains

11
FEV
2016
Partager cette actu sur :

Une récente étude menée par le cabinet Ovum révèle que 40 ans après le premier appel passé sur un téléphone mobile, la terre compte autant de cartes SIM que d’habitants.

FacebookTwitter

La téléphonie mobile se porte bien. Une étude révèle que le taux de pénétration des cartes SIM sur la planète a atteint les 100% . Si l'on s'en réfère au dernier recensement de l'ONU, cela représente 7,3 milliards de cartes SIM en circulation dans le monde. Si ce chiffre est impressionnant, c'est surtout la rapidité avec laquelle les cartes SIM se sont imposées qui l'est encore plus. Bien que le premier téléphone mobile ait 40 ans, la téléphonie mobile a littéralement explosé ces dix derniers années, rappelons que le premier iPhone n'a pas encore 10 ans. En effet, en 2005  le taux de pénétration n'était que de 33% de la population. Rien que pour l'année 2015, il s'est vendu 1,43 milliards de téléphones dans le monde. global-mobile-penetration-trend-2000-to-2015-1 7,3 milliards de cartes SIM mais pas autant d'abonnés Attention, ce chiffre masque de grandes disparités dans le monde. A l'heure actuelle, plus de 4 milliards d'êtres humains n'ont pas accès à Internet que ce soit via une ligne fixe ou via une connexion mobile. En outre, de nombreux pays (notamment les pays riches) possèdent un taux de pénétration supérieur à 100%. A titre d'exemple, la France compte 72,1 millions de cartes SIM pour une population de 66 millions d'habitants soit un taux de pénétration de 109%. Ce phénomène s'explique par un grand nombre d'abonnés possédant plusieurs cartes SIM : une pour l'abonnement personnel, une deuxième pour l'abonnement professionnel voire une troisième pour un abonnement sous forme de clé 4G. D'ailleurs, la France est plutôt à la traine puisque le taux de pénétration en Europe de l'Ouest est au dessus de 120% et celui d l'Europe de l'Est culmine à près de 150% ! Les pays pauvres accusent un grand retard Sans surprise l'Asie et et l'Afrique  restent encore sous équipés avec des taux de l'ordre de 80%. Et si nous n'en étions qu'au commencement ? Il est fort probable que nous soyons encore très loin de la saturation. Tout d'abord parce qu'une grande partie de la population mondiale n'a pas encore accès à la téléphonie mobile. D'ailleurs Google et Facebook en ont compris l'enjeu et développent des moyens colossaux pour connecter ces populations. Enfin, il ne faut pas oublier que les cartes SIM servent aussi à connecter des machines et là, on parle de dizaines de milliards d’objets connectés. Avec l'arrivée des réseaux LoRa, les fabricants de carte SIM à commencer par le Français Gemalto, peuvent voir l'avenir sereinement.  

Source : OVUM
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus