A 10:15 dans Mobile

Sénégal : Sonatel acquiert des fréquences 4G et renouvelle sa licence

7
JUIN
2016
Partager cette actu sur :

Sonatel, le premier opérateur du Sénégal, va débourser 100 milliards de Francs CFA à l’Etat pour acquérir une licence 4G et renouveler sa concession qui arrivait à échéance en 2017. Cette opération s’est réalisée sous tension entre Orange, principal actionnaire, et les autorités.

FacebookTwitter

La 4G est en plein essor partout dans le monde et notamment en Afrique. Les ventes de licences et le déploiement des réseaux est actuellement en cours. C'est également le cas au Sénégal où une licence 4G vient d'être attribuée à Sonatel. Pourtant, le projet a connu des vicissitudes à l'image du tumultueux fleuve Sénégal.

Bras de fer entre les opérateurs et l’État

Orange, principal actionnaire de Sonatel, refusait le prix de réserve de 30 milliards de Francs CFA demandé par l'Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP). Il fut rejoint dans cette opposition par ses deux concurrents Tigo et Expresso.

L’État sénégalais a menacé d'ouvrir l'appel d'offres pour les licences 4G à l'international alors que jusqu'à maintenant il s'agissait d'une procédure restreinte afin de favoriser les opérateurs déjà en place. Orange a donc actionné ses leviers diplomatiques afin de trouver un terrain d'entente et obtenir des concessions de l’État.

Sonatel paiera finalement 100 milliards de FCFA

Finalement, Sonatel ne paiera pas 30 milliards mais 100 milliards de Francs CFA. A ce prix, l’État sénégalais a accordé une licence 4G à la filiale d'Orange ainsi que le renouvellement de sa licence d'exploitation qui arrivait à échéance en 2017.

Orange a également obtenu que Aziz Mbaye, le conseiller aux nouvelles technologies du Président sénégalais, quitte le Conseil d'administration de l'opérateur Sonatel.

Tigo et Expresso mis sur la touche

Si l'accord apparaît gagnant-gagnant pour Orange et l’État sénégalais, ce sont finalement les deux concurrents qui se retrouvent le bec dans l'eau. Tigo et Expresso vont devoir entamer de nouvelles négociations avec l'ARTP alors que leur principal concurrent va pouvoir déployer sa 4G.

Sonatel n'a toutefois pas confirmé l'ensemble de ces informations, il a simplement précisé que les négociations sont bien avancées.

Il sera possible de vérifier la qualité de la 4G Sonatel mais aussi Tigo et Expresso via notre application nPerf disponible sur iOS, Android et Windows Phone.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus