A 10:06 dans Câble

SFR Belgique enfin vendu

22
DEC
2016
Partager cette actu sur :

Altice souhaitait revendre ses activités en Belgique et au Luxembourg, alors que le prix de vente semblait être trop élevé, le groupe de Patrick Drahi a réussi à retrouver un repreneur pour SFR Belgique : Telenet. Ce dernier a déjà racheté, en début d’année, le troisième opérateur du royaume, Base.

FacebookTwitterGoogle+

C'est presque fait, SFR BeLux est enfin vendu. L'opérateur, filiale d'Altice, compte 110 000 clients essentiellement sur son réseau câblé fixe. SFR Belgium est également opérateur mobile virtuel (MVNO) sur le réseau de Base, le troisième opérateur du royaume détenu par le groupe Telenet.

400 millions d'euros pour 110 000 clients

C'est justement ce dernier qui rachète la totalité des activités de Patrick Drahi en Belgique et au Luxembourg pour un montant de 400 millions d'euros. Si SFR BeLux est un petit opérateur (1,5% de part de marché), il dégage des marges confortables avec 51 millions d'euros d'Ebitda pour 82 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Cette acquisition va permettre à l'opérateur flamand de se renforcer sur le fixe en Wallonie, au Grand-Duché du Luxembourg et surtout devenir premier opérateur câblé de la région Bruxelles-Capitale.

De nouvelles villes couvertes en câble

« Déjà présente dans sept communes de la Région de Bruxelles-Capitale (Schaerbeek, Etterbeek, Koekelberg, Berchem-Sainte-Agathe, Ganshoren, Jette et Forest), elle étendra dorénavant ses activités à six nouvelles communes (Saint-Josse-ten-Noode, ville de Bruxelles, Watermael-Boitsfort, Woluwe-Saint-Lambert, Anderlecht et Molenbeek-Saint-Jean) et à deux nouvelles communes en Flandre (Wemmel et Drogenbos).

En Wallonie, l’acquisition étendra la couverture de Telenet à sept nouvelles communes (Chimay, Couvin, Sivry-Rance, Momignies, Erquelinnes, Beaumont et Froidchapelle dans la région de la "Botte du Hainaut") », indique le communiqué de presse.

12 millions d'euros d'investissements pendant deux ans

Telenet compte investir 12 millions d'euros supplémentaires pour moderniser le réseau acquis en 2017 et en 2018, ainsi que 4 millions d'euros pour procéder à l'intégration. Au final, l'opérateur espère des synergies à hauteur de 16 millions d'euros d'ici 2021.

Toutefois, la vente devra être validée par l'Autorité belge de la concurrence.

FacebookTwitterGoogle+

Articles en relation

comments powered by Disqus