A 13:00 dans Afrique, Amérique, Europe

SVOD : Afrostream à l’assaut de Netflix dès septembre

22
JUIL
2015
Partager cette actu sur :

Afrostream, la nouvelle plateforme de SVOD aux contenus africains et afro-américains, arrive bientôt en France. Ce nouveau Netflix africain part à la conquête du marché européen et africain dès la rentrée prochaine.

FacebookTwitter

Partant du constat que les séries et les films africains et afro-américains étaient peu mis en valeur et difficilement accessibles, Tonjé Bakang et Ludovic Bostral, deux entrepreneurs français, ont lancé Afrostream, une plateforme de vidéo à la demande par abonnement regroupant plus de 10 000 films et documentaires africains, afro-américains et afro-caribéens. « Il y a un problème d’offre en France et en Afrique, la population afro n’a pas beaucoup de choix, nous avons vraiment envie de résoudre ce problème » explique en effet Tonjé Bakang.

afrostream

Un lancement à l'international

En juin dernier, Afrostream a intégré le programme américain Y Combinator, un accélérateur de start-up qui a notamment poussé Airbnb ou encore Dropbox. Une belle opportunité pour cette plateforme qui arrivera en septembre en France, en Belgique, en Suisse, au Luxembourg, au Sénégal ainsi qu'en Côté d'Ivoire. « On nous a dit qu’il était plus difficile d’entrer à Y Combinator qu’à Harvard. Cela donne confiance » se réjouissent les fondateurs d'Afrostream.

Des tarifs compétitifs

Dès la rentrée prochaine, la plateforme de SVOD sera donc disponible dans plusieurs pays à un prix défiant toute concurrence. Trois formules sont proposées :

  • un abonnement à 6,99€/mois incluant un accès à la plateforme depuis un écran
  • un abonnement à 59,99€/an (soit 4 mois offerts) incluant un accès à la plateforme depuis deux écrans simultanément et des invitations aux avant-premières
  • un abonnement à 99,99€/an (soit 68€ d'économie) incluant un accès à la plateforme depuis quatre écrans simultanément et une clé Chromecast offerte

afrostream-abonnementafrostream-abonnement

Ces abonnement donneront accès à l'ensemble du catalogue en illimité, soit environ 700 heures de contenus. « Nous sommes présentés comme le Netflix africain mais nous sommes plus proches d’un HBO, avec du contenu premium sélectionné », précise Tonjé Bakang. Le succès semble déjà au rendez-vous : avant même son lancement, la plateforme a suscité l'adhésion de 2 000 abonnés.

Afrostream ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. L'année prochaine, le service de SVOD devrait partir à la conquête du Royaume-Uni, de plusieurs pays africains anglophones ainsi que du Brésil : « C’est le pays qui regroupe la plus forte diaspora d’origine africaine, avec 96 millions d’Afro-Brésiliens et nous y recevons déjà de fortes marques d’intérêt », souligne Afrostream. Avec un contenu original et des tarifs aussi compétitifs, la start-up française pourrait bien remporter un succès mondial.

Source : Les Echos
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus