A 14:30 dans Vidéos

Verizon s’offre AOL pour 4,4 milliards de dollars

13
MAI
2015
Partager cette actu sur :

Hier, Verizon a annoncé le rachat d’AOL, la société américaine de services Internet, pour 4,4 milliards de dollars. Cette acquisition devrait permettre à l’opérateur de se développer plus efficacement dans la vidéo et la publicité mobiles.

FacebookTwitter

L’opérateur Verizon a annoncé hier le rachat d’AOL, ex-leader des services web en tout genre. La transaction peut sembler surprenante, AOL a en effet disparu de la compétition il y a bien longtemps et n’est cité à présent que par les grands nostalgiques. Cependant, bien que discret, il est resté actif dans certains domaines, notamment les médias en ligne, l’accès Internet ou la publicité mobile. Verizon chercherait donc à diversifier ses activités pour se démarquer dans un marché des télécoms saturé.

AOL : un atout vidéo pour Verizon ?

Verizon a récemment annoncé le lancement de son propre service de vidéo l’été prochain. En effet, il pourrait proposer à ses clients différents types de contenus, gratuits ou payants, comme des évènements sportifs ou musicaux en direct. A noter que l’an dernier, Verizon avait déjà racheté OnCue, un service de vidéo conçu par Intel.

oncue

Le rachat d'AOL pourrait être un atout stratégique majeur pour Verizon. En effet, après son effondrement, l’ex géant du web s’est reconverti vers la publicité Internet. Il a notamment racheté en 2013 Adap.tv, une plateforme permettant la programmation automatisée de publicités. Au-delà d’attirer de nouveaux abonnés, Verizon pourrait aussi chercher à monétiser les contenus qu’ils pourront regarder. John Stratton, directeur des opérations de Verizon, a expliqué : « Évidemment, l’accès Internet et les contenus sont des activités intéressantes. Mais notre premier intérêt s’est porté vers la plate-forme technologique publicitaire ».

Verizon pourrait diversifier ses contenus

En rachetant AOL, Verizon se paie également l’ensemble des sites de contenus que ce dernier possédait. Ainsi, l’opérateur se retrouve à la tête des sites Huffington Post et AOL.com, médias généralistes, mais aussi Engadget et Techrunch, médias spécialisés dans les technologies. Cependant, la branche médias d’AOL a vu son chiffre d’affaires baisser de 3%. Si cette baisse se confirme à l’avenir, Verizon pourrait se séparer de cette branche.

Une revanche pour AOL ?

Selon Tim Armstrong, directeur général d’AOL, cette transaction « va donner naissance au plus gros acteur de téléphonie mobile et de vidéo américain ». Il ajoute : « Nous partageons la même vision. Les entreprises ont noué des partenariats réussis, et nous sommes enthousiastes de travailler avec les équipes de Verizon pour créer la prochaine génération de média dans le domaine du mobile et de la vidéo. » Ce rapprochement pourrait permettre à AOL de prendre face à Google et Facebook. En effet, l’arrivée de ces derniers dans le domaine de la publicité sur Internet avait complètement rayé AOL de la compétition.

Source : Les Echos
FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus