A 12:02 dans Câble, Fibre optique, xDSL

3,1 millions d’abonnés très haut débit en France

6
MAR
2015
Partager cette actu sur :

L’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) vient de publier son Observatoire sur le haut et le très haut débit en France pour le quatrième trimestre 2014. Au 31 décembre, le régulateur des télécoms recense près de 26 millions d’abonnés Internet dont 3,1 millions en très haut débit.

FacebookTwitter

observatoire arcep t4 2014

Les abonnements très haut débit passent la barre des 3 millions

Au 31 décembre 2014, la France comptait 3,1 millions d'abonnement très haut débit, soit 600 000 de plus qu'au trimestre précédent. Cela correspond à une progression de 50% sur l'année.

Près d'un million d'abonnés FTTH

Parmi ces abonnements très haut débit, 935 000 sont des abonnements FTTH (fibre jusqu'à l'abonné), soit une progression de 67% en un an (+ 375 000 abonnements). Entre le T3 et le T4 2014, on compte 134 000 abonnés FTTH supplémentaires, alors que l'on enregistrait auparavant une hausse moyenne de 80 000 abonnés par trimestre. Peu à peu, la fibre optique gagne du terrain, notamment grâce à l'accélération du déploiement des réseaux FTTH.

Les abonnements câble et VDSL2 explosent

Les abonnements VDSL2 et FTTLA (câble coaxial) dont le débit est compris entre  30 et 100 Mb/s s'élèvent à 1,275 million au quatrième trimestre 2014. Il s'agit d'une hausse spectaculaire de 72% en un an : 430 000 abonnements supplémentaires sont recensés en seulement un trimestre ; le taux d'abonnement est ainsi multiplié par 5 au quatrième trimestre.

Le VDSL2 gagne du terrain

Cette augmentation record peut s'expliquer par deux facteurs. D'une part, l'ARCEP a étendu le périmètre d'autorisation du VDSL2  aux lignes en distribution indirecte en octobre dernier, ce qui a entraîné une hausse des logements éligibles (estimée à 4,3 millions).

Les effets de la synergie SFR-Numericable ?

D'autre part, cette hausse peut être liée à la fusion SFR-Numericable : le réseau du câblo-opérateur semble profiter pleinement de la force commerciale de SFR. Néanmoins, la nouvelle box SFR by Numericable est sortie relativement tard au cours du quatrième trimestre (mi-novembre) ; ce deuxième facteur est donc à prendre avec des pincettes.

Il est regrettable que l'on ait pas la répartition des abonnements FTTLA et VDSL2 afin d'effectuer une analyse plus précise de cette augmentation.

Le déploiement du très haut débit s'accélère

13,3 millions de logements sont éligibles à une offre très haut débit, dont 4,1 millions via des offres FTTH, soit une augmentation de 37% en un an. "Ce trimestre est marqué par un record de déploiement avec 424 000 logements éligibles supplémentaires, soit une progression de +12 % en un trimestre" précise l'ARCEP.

Baisse des abonnements haut débit

Pour la première fois, l'ARCEP constate une baisse des abonnements xDSL qui passent de 22,723 millions au T3 2014 à 22,395 millions au T4 2014. Ce recul historique laisse entrevoir un intérêt croissant des Français pour le très haut débit, probablement lié aux nouveaux usages (streaming vidéo) qui nécessitent un bon débit. La baisse des prix des offres très haut débit peut également expliquer cette baisse inédite.

En 2014, plusieurs chiffres indiquent un certain engouement de la part des Français pour le très haut débit. Les opérateurs investissent dans les réseaux FTTH et le déploiement s'accélère. En parallèle, les abonnés très haut débit ne cessent d'augmenter, et les abonnements xDSL connaissent pour la première fois un recul.

Cela étant, ces informations sont à nuancer : aujourd'hui, moins d'un quart des foyers éligibles sont abonnés à une offre FTTH. Convaincre les Français de passer au très haut débit reste donc un défi énorme pour opérateurs dans les années à venir.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus