La 3G couvre le tunnel sous la Manche

26
JUIL
2012
Partager cette actu sur :

EurotunnelDepuis hier, il est possible de téléphoner sous la mer. A la veille de l’ouverture des Jeux Olympiques de Londres, SFR, Bouygues Telecom et Orange permettent à leurs abonnés de rester connecté en 3G lors de la traversée du tunnel sous la Manche.

Deux jours avant le coup d’envoi des Jeux Olympiques de Londres, SFR, Bouygues Telecom et Orange ont annoncé que leur réseau 3G était en service dans le tunnel sous la Manche.

Après l’accord signé en mars dernier avec Eurotunnel, les trois opérateurs ont déployé des infrastructures 2G et 3G sur les 53 km du tunnel. Au total, 72 répéteurs se succèdent de Calais à Folkestone. Cependant, seul le tunnel sud, c’est-à-dire dans le sens France-Angleterre, est couvert par les opérateurs français. Dans l’autre sens, ceux sont les opérateurs britanniques qui ont déployé le réseau.

« Les opérateurs français assureront une prolongation de leur couverture 2G/3G dans le tunnel ferroviaire Sud (sens France/Grande-Bretagne) grâce à un câble de diffusion du signal radio permettant la diffusion des ondes et des répéteurs optiques installés tous les 750 mètres. Le tunnel Nord (sens Grande-Bretagne/France) sera couvert par les opérateurs de télécommunications britanniques après les Jeux Olympiques », précise Eurotunnel.

Pas de chance pour les abonnés Free Mobile. Bien que le nouvel entrant ait signé l’accord avec Eurotunnel, il ne déploiera ses infrastructures qu’en 2017. De plus, l’accord d’itinérance signé avec Orange ne stipule pas le réseau sous le tunnel sous la Manche.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus