A 9:09 dans Bouygues Telecom, SFR

La mutualisation des réseaux de SFR et Bouygues Telecom menacée

25
JUIN
2014
Partager cette actu sur :

sfr logo 2014Les abonnés SFR risquent de ne jamais profiter de la couverture 4G de Bouygues Telecom. L’Autorité de la concurrence a découvert que la 4G faisait partie de l’accord de mutualisation et estime que cela donnerait à SFR un avantage démesuré. L’accord risque de ne jamais aboutir.

FacebookTwitter

La guerre entre les opérateurs télécoms ne faiblit pas. En février dernier, SFR et Bouygues Telecom annonçaient un partage de leurs infrastructures 2G, 3G, et 4G suscitant une levée de boucliers de la part d’Orange et Free, Orange allant jusqu’à déposer une plainte devant l’Autorité de la concurrence. Pour ces deux opérateurs, cet accord fausse la concurrence. D’après Les Echos, l’ARCEP consultée par l’Autorité de la concurrence a rendu un avis mitigé sur cette mutualisation. Si elle se dit favorable à un tel projet elle reconnait que le partage des infrastructures 4G privilégiera exagérément SFR. Or, il semble que SFR ait omis de dire que l’accord portait aussi sur la 4G. L’opérateur prévoyait un partage du réseau pendant deux ans, le temps de déployer d’autres antennes. Il faut dire que pour le moment, SFR ne dispose que de 1675 antennes 4G activées contre 6393 pour Orange et 6083 pour Bouygues Telecom. Par conséquent devant la menace de voir les travaux suspendus et de se voir infliger une lourde amende, les deux opérateurs risquent de ne jamais mettre en œuvre cette itinérance. En cas de non application de l’accord, Bouygues Telecom sera libre de faire ce qu’il veut de son réseau, notamment de le vendre à Free ou à Orange.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus