Tour de France : Laurent Jalabert, un geek qui s’ignore

22
JUIL
2014
Partager cette actu sur :

Tour de FranceLors de la 12ème étape du Tour de France entre Bourg-en-Bresse et Saint-Etienne, DegroupNews a eu la chance de rencontrer Laurent Jalabert. A cette occasion, nous avons pu évoquer avec l’ancien champion cycliste reconverti en commentateur TV du Tour ses habitudes de technophile. Alors qu’il se croit étranger à l’univers du web, nous pouvons lui dire qu’il possède un côté geek bien développé.

Grande figure du cyclisme français et mondial jusqu’en 2002, Laurent Jalabert est toujours présent dans le cyclisme avec sa voix sur le Tour de France. Consultant pour France Télévisions, il apporte son expertise sur le troisième évènement le plus médiatisé au monde depuis 2003. Lors du passage du Tour de France à Saint-Etienne nous avons pu lui poser quelques questions sur son usage d’Internet et du smartphone.

Laurent Jalabert

Laurent Jalabert absent des réseaux sociaux ?

A notre première question sur les réseaux sociaux, Laurent Jalabert commença par un « Ca ne m’intéresse pas, je ne suis pas sur Twitter, mais je sais que beaucoup de coureurs sont présent dessus, mais moi ces machins-là, c’est pas mon truc. Mais j’ai quand même un site Internet (Laurent-jalabert.com). Mais je ne m’en occupe pas, on fait ça pour moi. »

– Vous utilisez Facebook ?

Non ce n’est pas mon truc mais en fait si, je suis sur Facebook. On a vu qu’une personne avait créé une page à mon nom et comme c’était très bien fait, nous sommes entrés en contact avec elle. Nous lui avons dit de mentionner que ce n’était pas ma page officielle. Mais je lui transmets régulièrement des informations et des photos.
Vous l’aurez compris, Laurent Jalabert possède une page Facebook officielle qui ne l’est pas tout à fait !

Finalement, pour une personne qui n’est pas intéressée par le web, Laurent Jalabert s’avère très présent (un site web, une page Facebook).

StravaMais en poursuivant notre discussion, notre ancien champion cycliste nous a fait une révélation surprenante. En effet, même s’il s’est retiré des podiums il y a 12 ans, Laurent Jalabert est toujours un passionné de sport et ne manque jamais une occasion pour se dépasser physiquement (marathon, triathlon…). Pour son entrainement, nous lui avons demandé s’il recourait aux nouvelles technologies notamment aux applications pour smartphones. Et là grosse surprise, Laurent Jalabert nous montre fièrement sa montre Garmin et son iPhone 5S pour nous expliquer comment il les utilise.

Je me sers de l’application Strava. Elle est vraiment très bien conçue et ne consomme pas beaucoup de batterie. Le soir je synchronise ma montre avec l’application et j’ai toutes mes performances qui s’affichent. C’est vraiment bien, quand j’étais jeune je tenais un carnet sur lequel je notais tout (distance, dénivelé, temps…). Avec Strava je n’ai plus à le faire et l’application conserve tout mon historique.

En plus, je peux partager mes performances avec des followers. J’ai 2174 personnes qui me suivent sur Strava. Du coup, ils peuvent voir mes parcours et mes performances et tenter de me battre. Au début je gagnais des couronnes sur les parcours, mais là je suis souvent battu !

Application Strava sur iPhone 5S

Après nous avoir parlé de ses habitudes technophiles, nous lui avons demandé si les équipes du Tour de France faisaient un usage massif du big data un peu à l’image de l’équipe d’Allemagne de Football lors de la Coupe du Monde au Brésil.

Je pense qu’il y a une équipe sur le Tour qui en fait usage mais je reste prudent : C’est l’équipe Sky. Je sais que certains se sont amusés à étudier les trajectoires et les meilleures positions par ordinateur, mais quand il faut réagir à la seconde près dans la course, tu ne peux pas te permettre d’attendre que l’on t’envoie des statistiques dans l’oreillette.

Cette dernière déclaration est rassurante, la machine n’a pas encore pris le dessus sur l’humain.

Finalement, Laurent Jalabert qui ne s’intéresse pas beaucoup aux nouvelles technologies, possède un site web, une page Facebook, un compte Strava avec une montre connectée et partage sa passion sur un réseau social dédié. Alors si vous voulez suivre l’ancien champion qui reste toujours très actif vous savez où le trouver.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus