A 16:27 dans Internet, Téléphonie

Les FAI signent une convention contre le slamming

8
AVR
2008
Partager cette actu sur :

Billets 100 EurosLes fournisseurs d’accès se dotent d’une parade en cas de slamming de la ligne d’un abonné : le FAI incriminé devra verser 300 euros au concurrent dont il a écrasé la ligne.

Le slamming, ou écrasement de ligne, reste un phénomène peu répandu. Ses conséquences peuvent toutefois être désastreuses, autant en terme d’image qu’au niveau du coût pour réparer l’erreur. Les FAI, à la demande de l’ARCEP, ont décidé d’établir une convention protégeant les fournisseurs victimes de slamming.

Suite à l’écrasement d’une ligne, le fournisseur fautif écopera d’une amende de 300 euros à verser au concurrent dont il a écrasé la ligne. Par ailleurs, la réparation des dégâts sera accélérée pour que l’abonné puisse retrouver l’intégralité de ses services au bout de trois jours.

Seuls les écrasements intentionnels ou suite à une erreur technique sont concernés par cette mesure. Si un abonné commet l’erreur de s’abonner chez deux FAI, l’écrasement sortira du cadre de la convention, à condition que le fournisseur d’accès en apporte la preuve.

Cette mesure est une bonne nouvelle pour assainir certaines pratiques commerciales consistant à recruter des abonnés contre leur gré. Les fournisseurs d’accès seront sûrement plus attentifs avant de se lancer dans des raccordements sauvages. Toutefois, on peut également se demander ce qu’il advient de l’abonné lésé. Aura-t-il un dédommagement de la part de son FAI pour le préjudice subi ? Bénéficiera-t-il d’un geste commercial en raison de l’interruption de service ?

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus