A 16:25 dans Internet, Téléphonie

Le Très Haut Débit vraiment pour tous ?

8
OCT
2007
Partager cette actu sur :

fibre2Une grande pétition a été lancée par le collectif Très Haut Débit Pour Tous au sujet du futur développement de la fibre optique sur le territoire. Une idée a vite émergé suite à la consultation publique de l’ARCEP : le Droit à la fibre.

Se basant sur le modèle du Droit à l’antenne pour la télévision (loi en vigueur depuis 1966), le collectif demande un Droit à la fibre en considérant que c’est « une liberté fondamentale, issue du droit à l’information proclamé par l’article 11 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 qui fait partie intégrante de la constitution de la Vème République. »

Le but d’un tel projet serait de faciliter l’installation et l’accès au très haut débit dans la mesure où toute personne pourrait demander à être raccordée à la fibre optique via la copropriété ou le syndic pour que l’opérateur concerné puisse déployer le réseau dans les parties communes. Selon le collectif Très Haut Débit Pour Tous, une mesure de cet ordre favoriserait un développement rapide du réseau FTTH car elle permettrait de « de favoriser le déploiement de la fibre optique jusqu’à l’abonné et faciliter l’exercice d’une concurrence dynamique entre les opérateurs. »

Utopique ? Peut-être. Toujours est-il que la pétition du collectif a été signée par plus de 13000 personnes dont Patrick Devedjian (ancien ministre de l’Industrie) et Alain Lambert (ancien ministre du Budget). Le point de vue de ce collectif est simple : il est nécessaire de garantir un réseau à très haut débit accessible à tous, neutre, indépendant, performant et ouvert à la concurrence.

Espérons donc que tous les acteurs du développement de la fibre optique entendent cet appel afin de démocratiser, dès le départ, l’accès au très haut débit. D’ailleurs, pour rejoindre les 13000 signataires plein d’espoirs, il suffit de vous rendre ici : http://www.treshautdebit.net/petition.php

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus