A 11:04 dans Fibre optique

FTTH : l’ARCEP visite les usines de fibre optique

30
SEP
2010
Partager cette actu sur :

travaux fibre optique
A l’heure où les offres FTTH pointent timidement le bout de leur nez dans les foyers français, l’ARCEP révèle que notre pays est le leader européen de la production de fibre optique. Mais qu’attend-on pour utiliser tous ces câbles ?

L’ARCEP a émis le souhait de mieux connaître les industriels du secteur de la fibre optique, au moment même où le cadre réglementaire du déploiement du FTTH est en cours de finalisation.

Logo AcomeLe 24 juin dernier, Jean-Ludovic Silicani s’est rendu à l’usine de fibre optique d’Acome à Mortain, dans la Manche. L’occasion pour lui de découvrir qu’un câble de seulement 16 mm de diamètre permet de loger 720 fibres et que le réseau FTTH est dix fois plus économe en volume que l’ancien réseau cuivre.

La semaine dernière, le président de l’ARCEP a renouvelé l’expérience en se rendant à l’usine de fibre optique Draka de Douvrin, dans le Nord-Pas-de-Calais, la plus grande d’Europe et l’une des cinq plus grandes au monde qui produit 50 000 kilomètres de fibre optique télécoms par jour, soit la moitié de la production mondiale du groupe néerlandais.

Logo Draka Devant cette éclatante réussite industrielle, Silicani a rappelé que le très haut débit était « la principale priorité de l’ARCEP ». En outre, selon lui, « pour enclencher le cercle vertueux de baisse des coûts unitaires et d’amplification des déploiements pour le bien de tous, l’apport des industriels du secteur sera fondamental : la capacité d’innovation sur les équipements comme sur les techniques de pose, en permettant de réduire les temps et donc les coûts de pose de la fibre, jouera un rôle décisif. »

En effet, bien que la France soit leader dans la production de fibre optique en Europe, cela ne profite pas encore beaucoup à nos connexions Internet. Free vient bien d’annoncer qu’il visait les 700 000 abonnés THD d’ici à 2013, mais pour le moment, le démarrage du FTTH est plutôt timide.

Espérons que Jean-Ludovic Silicani transmette rapidement les coordonnées des ces deux usines aux opérateurs de télécommunications.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus