A 17:53 dans Internet, Téléphonie

Les réseaux mobiles 2G et 3G font preuve de qualité

19
JUIL
2010
Partager cette actu sur :

Plage mobileL’ARCEP vient de rendre publics les résultats des enquêtes menées en 2009 sur la qualité de service des réseaux mobiles 2G et 3G. Cette fois encore, la téléphonie vocale et les SMS conservent un haut niveau de service. Dans le même temps, les débits mobiles s’améliorent sensiblement.

Alors que l’ARCEP présentait il y a quelques semaines un document sur la qualité de service des opérateurs fixes, le régulateur national vient de publier, comme chaque année depuis 12 ans, les résultats de l’enquête menée en 2009 sur la qualité de service des réseaux mobiles 2G et 3G.

Les tests réalisés en 2009 sur des appels passés et reçus en extérieur et à l’intérieur des bâtiments confirment le haut niveau de service de la téléphonie vocale, que ce soit chez Orange Mobile, chez SFR Mobile ou chez Bouygues Telecom.

Mobile BlondEn effet, le taux de communications réussies et maintenues 2 minutes est de 97,3 % pour un test effectué dans les 12 plus grandes agglomérations françaises (plus de 400 000 habitants) ainsi que dans 20 agglomérations de 50 000 à 400 000 habitants et dans 20 agglomérations de 10 000 à 50 000 habitants. En 2008, les résultats étaient similaires alors que les agglomérations de 10 000 à 20 000 habitants n’étaient pas prises en compte, ce qui laisserait penser que les petites villes ne sont pas les plus mal desservies en réseau mobile.

En outre, de nouveaux tests sur des communications de 5 minutes ont fait apparaître un taux de réussite de 96,6 %, ce qui reste proche des résultats obtenus sur des communications de seulement 2 minutes.

TGVPar ailleurs, la qualité de service de la téléphonie vocale se serait améliorée dans les TGV (76,8 % de communications réussies et maintenues 2 minutes) mais aurait enregistrée une baisse de 4% dans les trains de banlieue et les tramways (84,9 %). Sur l’autoroute, en situation de passager, la qualité de service reste sensiblement la même par rapport à 2008 (94,5 % de communications réussies et maintenues 2 minutes).

Concernant les échanges de données, les SMS tiennent le haut du pavé avec un taux de réussite de 99 % alors que les MMS et que le WAP connaissent une baisse de leurs résultats. La visiophonie connaît quant à elle un taux de communications réussies et maintenues 2 minutes de 88,9 %.

internet ordinateur plageEnfin, les mesures de débits mobiles effectuées via des clés 3G et des cartes PCMCIA connectées à des ordinateurs portables ou via les netbooks commercialisés par les opérateurs ont révélé des moyennes de 2,2 Mb/s en débit descendant (avec des pointes à 5 Mb/s) et de 1,2 Mb/s en débit montant (avec des pointes à 1,7 Mb/s), proches des débits de certaines offres fixes ADSL.

En 2010, l’enquête prendra en compte les débits de l’Internet mobile via les smartphones, grands absents des données de 2009 alors que cet usage est en constante augmentation, comme l’atteste l’agressivité des acteurs du secteur.

Ainsi, les opérateurs mobiles français continuent à attacher une grande importance à la qualité de la téléphonie vocale sur la majorité du territoire et parviennent à assurer le bon acheminement des SMS malgré leur impressionnant essor. En outre, les débits mobiles mesurés par l’ARCEP laissent présager un fort développement de l’Internet mobile au détriment des MMS et du WAP que les opérateurs semblent peu à peu délaisser.

FacebookTwitter

FacebookTwitter
A 10:20 dans Internet, Téléphonie

Recul du nombre d’abonnés mobiles au 1er trimestre 2010

10
MAI
2010
Partager cette actu sur :

Envoi de smsLes résultats provisoires de l’observatoire trimestriel des services mobiles en France publié par l’ARCEP font état d’un léger recul du nombre d’abonnés mobiles au 1er trimestre 2010. Après des fêtes de fin d’année 2009 dithyrambiques, les premiers mois de 2010 font plutôt pâle figure.

Avec l’effondrement du parc de clients d’offres prépayées (- 617 300 en trois mois), c’est l’ensemble du parc d’abonnés mobiles qui recule au 1er trimestre 2010 (- 5 100 par rapport au 31 décembre 2009). La France ne compte plus désormais que 61 477 900 abonnés mobiles, dont 2 387 300 en outre-mer.

Logiquement, le taux de pénétration baisse lui aussi, passant de 95,8 % à 95,2 % en trois mois. L’Ile-de-France (138 %), PACA (104,6 %) et la Corse (101,4 %) restent en tête des régions alors que la Franche-Comté (72,1%) ferme la marche avec le taux de pénétration le plus bas pour une région métropolitaine. A noter également, le taux de pénétration de l’outre-mer, toutes régions confondues, se maintient à 114,3 %.

sms mobile campagneLe léger recul du nombre d’abonnés n’a néanmoins pas entravé la progression du trafic SMS qui s’élève à 22,27 millions de messages (+ 2,83 millions par rapport au 4ème trimestre 2009) soit 124,4 SMS par client et par mois en moyenne, confirmant ainsi une tendance de plus en plus présente dans les offres mobiles.

En outre, 23 973 200 abonnés ont eu recours au multimédia mobile (navigation Internet en mobilité, envoi de MMS ou d’email, « quelle que soit la technologie support ») au cours des trois premiers mois de l’année 2010 en métropole, soit une progression de 497 400 utilisateurs, ce qui s’explique notamment par le fort développement des smartphones.

Mobile colèreEnfin, les MVNO dépassent la barre des 6 % de parts de marché (6,15 % contre 5,96 % au 31 décembre 2009). Néanmoins, forts de leurs 3 636 900 abonnés (+ 114 700 en trois mois), les MVNO attendent toujours d’obtenir un nouveau statut et des conditions d’accès aux réseaux des opérateurs hôtes plus favorables.

Au final, ce contre-coup, après les bons chiffres de la fin d’année 2009, reflète surtout l’absence, sur les trois premiers mois de 2010, de nouvelles offres mobiles innovantes propres à créer un véritable engouement.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus