A 9:39 dans Internet, Téléphonie

Plus de 24 milliards de SMS échangés au 2ème trimestre 2010

4
AOÛ
2010
Partager cette actu sur :

SmartphonesSi le nombre de clients mobiles progresse péniblement en France au 2ème trimestre 2010, c’est en grande partie dû à la désaffection pour les cartes prépayées, qui continuent de perdre du terrain. A contrario, le multimédia mobile et surtout les SMS remportent toujours l’adhésion du public.

On dénombre en France 61,9 millions de clients mobiles au 2ème trimestre 2010, ce qui représente une progression de 0,8 % en trois mois. Cette perte de vitesse du secteur s’explique notamment par le recul de 2,5 % du nombre de clients aux offres prépayées alors que les abonnés aux forfaits mobiles ne progresse que de 1,9 % sur le trimestre pour se fixer à 44 096 800.

Cette situation renforce en partie la rigidité du secteur que l’ARCEP dénonçait dernièrement en évoquant les deux ans de la loi Chatel. Ainsi, le taux d’abonnés mobiles sans engagement passe de 20,5 % du parc de forfaits total en juin 2009 à 18,5 % en juin 2010.

En outre, les MVNO, dont le statut pourrait bientôt être amélioré, ne détiennent toujours que 6,2 % de parts de marché pour un total de 3 684 400 abonnés.

SMS Femme blonde EuropeMalgré tout, le taux de pénétration progresse et s’établit à 95,8 %, avec de grandes inégalités. Si le taux de pénétration est de 115,1 % en outre-mer (avec une pointe à 127,7 % en Guadeloupe) ou bien encore de plus de 100 % en Ile-de-France, en PACA et en Corse, il n’atteint pas les 80 % en Bretagne, en Auvergne ou en Franche-Comté.

Les services data tirent cependant le secteur de la téléphonie mobile vers le haut. On dénombre ainsi 2,4 millions de cartes SIM Internet en circulation et le parc actif multimédia mobile représente 42,1 % du parc actif total, soit une progression de 2,1 % en trois mois.

Néanmoins, ce sont les SMS, fortement soutenus par la généralisation des offres d’abondance, qui restent le mode de communication mobile privilégié des Français, avec pas moins de 134,5 SMS par mois et par client en métropole et 112,3 SMS par mois et par client en outre-mer.

sms mobile campagneBien que l’ARCEP juge le prix unitaire de ce type de messages encore trop élevé, plus de 24 milliards de SMS ont été échangés au cours du 2ème trimestre 2010, en hausse de 8,8 % par rapport au trimestre précédent. La future baisse de la terminaison d’appel SMS devrait donc renforcer cette tendance.

Au final, on constate que le marché mobile connaît un certain ralentissement et une perte de fluidité supplémentaire. Les baisses de la TAM et de la terminaison d’appel SMS, la création d’un statut de Full MVNO et l’entrée prochaine sur le marché de nouveaux acteurs (Free Mobile, UTS Caraïbe) permettront-elles à la téléphonie mobile de retrouver sa vigueur passée ?

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus