A 15:51 dans Fibre optique

L’Avicca, l’AMF, l’ADF et l’ARF interpellent Hubert Falco

5
JUIN
2008
Partager cette actu sur :

Hubert FalcoMercredi 04 juin 2008, à l’occasion du colloque « Territoires et réseaux d’initiative publique », l’Avicca, l’AMF, l’ADF et l’ARF ont remis à Hubert Falco, secrétaire d’Etat à l’aménagement du territoire, une plate-forme commune en dix points s’intitulant « Internet rapide pour tous : Pour le haut débit mobile et le très haut débit accessibles dans tous les territoires ».

L’Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l’Audiovisuel (Avicca), l’Association des Maires de France (AMF), l’Assemblée des Départements de France (ADF) et l’Association des Régions de France se sont associées pour rédiger une plate-forme commune intitulée « Internet rapide pour tous : Pour le haut débit mobile et le très haut débit accessibles dans tous les territoires » qu’elles ont remises à Hubert Falco, secrétaire d’Etat à l’aménagement du territoire lors du colloque « Territoires et réseaux d’initiative publique » qui avait lieu mercredi 04 juin 2008. (voir la plate-forme)

Fracture numériqueDans ce texte de trois pages, ces quatre associations réclament des mesures concrètes, telles que la mise en place d’un fonds de péréquation nationale ou la mutualisation des infrastructures essentielles (fourreaux, poteaux, locaux, pylônes …), afin d’endiguer au plus vite tout risque d’aggravation de la fracture numérique.
En effet, face à l’avancée des nouvelles technologies et au développement du haut débit mobile et du très haut débit, ces associations craignent que l’écart ne se creuse entre zones denses et zones peu peuplées.

Afin d’éviter une telle situation, elles préconisent la fixation par les collectivités territoriales « d’objectifs politiques propres à leurs territoires, en termes notamment de couverture, de diversité des offres, de secteurs prioritaires, de performances ». De plus, elles souhaitent voir l’affectation du dividende numérique (fréquences hertziennes libérées par le passage de la télévision analogique à la télévision numérique d’ici à 2011) aller de préférence aux services de communications électroniques et le critère de couverture du territoire devenir prioritaire dans l’attribution de ces fréquences.

Cerveau numériqueEnfin, les associations appelent à la vigilance de l’Etat et des collectivités territoriales face au déploiement du très haut débit, soulignant le fait que l’évolution récente d’un réseau haut débit relativement homogène n’a été rendue possible que grâce à l’ouverture régulée d’un ancien monopole public.

Ces recommandations adressées au secrétaire d’Etat à l’aménagement du territoire font écho à l’installation par Hubert Falco et Luc Chatel, secrétaire d’Etat chargé de l’industrie et de la consommation, le 03 juin 2008, dans le cadre des Assises du numérique (voir article), d’un comité pour la couverture numérique du territoire qui se fixe comme objectif la couverture de 100 % de la population en haut débit fixe et mobile à l’horizon 2012.

FacebookTwitter

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus