Fibre optique à 400 Mb/s, 4G+, dégroupages : Bouygues Telecom ne s’avoue pas vaincu

12
JUIN
2014
Partager cette actu sur :

Bouygues TelecomAu lendemain de l’annonce du plan de suppression de 1 500 emplois, Olivier Roussat, PDG de l’opérateur, est monté au créneau pour montrer qu’il ne fallait pas enterrer l’opérateur trop vite. Dégroupage de nouvelles lignes, nouvelle offre en fibre optique à 400 Mb/s, 4G LTE Advanced, Bouygues Telecom possède encore quelques cartouches en réserve.

Depuis l’échec du rachat de SFR au profit de Numericable, Bouygues Telecom est passé du rôle de chasseur à celui de proie. Si Orange et Free tournent autour de l’opérateur, ce dernier ne semble pas vouloir vendre sa peau à n’importe quel prix ; mieux, il pense être en mesure de rivaliser avec ses trois concurrents.

Ce matin, sur BFM Business, Olivier Roussat, le PDG de Bouygues Telecom est venu expliquer les raisons qui le poussent à croire que l’opérateur « doit pouvoir résister dans un marché à quatre ».

Confirmant les bons chiffres du mois de mars (+100 000 nouveaux clients), Bouygues Telecom entend bien poursuivre sa politique de casse des prix sur l’Internet fixe. Depuis le mois de février, Bouygues Telecom a fait chuter le prix moyen de l’offre triple play de 30 € à 20 € ravissant ainsi le titre d’opérateur le moins cher à Free. « Ce n’est pas une guerre, c’est une libération, on est là pour libérer le marché du fixe […] Le 30 € n’existe plus maintenant on sait faire le même service à 19,99€ et maintenant on va aller plus loin » s’est félicité Olivier Roussat.

Plus de dégroupage

FacebookTwitter

Noeud de Raccordement AbonnésSi Bouygues Telecom est bien l’opérateur le moins cher sur l’Internet fixe, son offre ne s’applique pas à tous ses clients. L’offre Bbox à 19,99€/mois ne concerne que les abonnés résidant dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants sur réseau dégroupé en propre par Bouygues Telecom. Cela représente tout de même 12 millions de clients potentiels. En d’autres termes, le client doit être relié à un NRA (central téléphonique) équipé d’un DSLAM installé par Bouygues Telecom. Quand le NRA n’est pas dégroupé par Bouygues Telecom, le client passe par les installations de SFR. Porté par le succès de cette offre, Olivier Roussat a confirmé les informations recueillies par DegroupTest.com sur son ambition d’augmenter le dégroupage en équipant encore plus de NRA avec ses propres équipements. Au premier trimestre 2014, Bouygues Telecom dégroupé 30 NRA portant son total à 661. Le FTTH sauvera-t-il Bouygues Telecom C’est la grosse surprise du jour du moins pour les non-initiés. Révélée par erreur hier, la nouvelle offre en fibre optique de Bouygues Telecom a été confirmée par son PDG. Le 26 juin prochain, l’opérateur dévoilera sa nouvelle box avec un débit descendant de 400 Mb/s. Petite révolution dans le secteur, cette offre fibre ne passera pas par le réseau de Numericable mais par la fibre déployée par Bouygues Telecom. Enfin, bonne nouvelle pour ceux qui attendent le très haut débit, Bouygues Telecom annonce un co-financement avec Orange dans les zones moyennement denses. D’après l’opérateur 1,7 million de foyers y serait déjà éligibles. En outre on peut s’attendre à l’introduction d’innovations puisqu’Olivier Roussat parle d’une « box plus ouverte ». Pense-t-il à la domotique ? Comme SFR avec Home by SFR, Bouygues Telecom avait déjà noué un partenariat avec Ijenko, un acteur français important de la domotique qui travaille aussi avec Toshiba. 4G : Bouygues veut rester le leader 4G bouygues telecomRappelant, à juste titre, que même si Orange possède plus d’antennes 4G, Bouygues Telecom conserve la meilleure couverture 4G et qu’il entend garder sa place de leader sur le très haut débit mobile. Olivier Roussat a prévenu que de nouvelles annonces devraient être faites dans les jours à venir. En écoutant avec attention son intervention, on peut se douter qu’elles porteront sur une montée en débit grâce à la 4G+ ou LTE Advanced. Cette technologie permettrait d’atteindre des débits théoriques compris entre 175 Mb/s et 225 Mb/s contre 150 Mb/s pour la 4G classique. De l’Internet fixe par la 4G Actuellement en pleine expérimentation de la 4G pour fournir de l’Internet fixe avec l’opération « Villages Numériques », Bouygues Telecom pourrait bien utiliser son réseau mobile pour apporter du haut débit voire du très haut débit dans les zones mal desservies en ADSL via son réseau 4G. Olivier Roussat a-t-il vendu la mèche en déclarant : « Les choix que nous avons fait en 2011 dans les achats de fréquences que nous avons fait nous permettent d’être positionnés avec des choses qui ne sont pas réplicables par nos concurrents » ? Nous attendons les annonces sur la 4G avec impatience. En présentant toutes ces mesures, Bouygues Telecom semble jeter ses dernières forces dans la bataille. Sur le papier, l’opération semble réalisable. L’inconnue reste la réaction de la concurrence à commencer par Free qui devrait aussi lancer sa box low cost.

FacebookTwitter

Articles en relation

comments powered by Disqus